/sports/homepage

«Celle-là va aux poubelles» - Dominique Ducharme

CANADIEN DE MONTRÉAL

Depuis le début de la campagne, le Canadien en a connu des soirées difficiles. Les matchs au cours desquels il a accordé cinq buts ou plus ne se comptent même plus sur les doigts des deux mains. Sauf qu’hier soir, au Xcel Energy Center de St. Paul, il a atteint de nouveaux sommets de médiocrité.

« Celle-là va aux poubelles, a lancé Dominique Ducharme, sans la moindre hésitation, après cette dégelée. Ils ont été plus vites que nous, ils ont été meilleurs que nous dans toutes les facettes du jeu. »

Les Montréalais avaient pourtant amorcé le match de belle façon en ouvrant la marque grâce au septième but de la saison de Mike Hoffman. Probablement le seul moment de bonheur du CH dans ce match.

Disons que la chaîne a débarqué sur un moyen temps. Un retournement de situation dont les joueurs du Tricolore sont les seuls responsables.

« J’ai aimé nos cinq ou six premières minutes. Par la suite, on a commis plusieurs revirements : [Jake] Evans, [Michael] Pezzetta, Suzy [Nick Suzuki], Jeff [Petry] », a énuméré l’entraîneur-chef du Canadien. 

« C’est là qu’on les a allumés. Jusque-là, ils n’avaient décoché que trois ou quatre lancers, a-t-il poursuivi. Ça leur a donné du temps en zone offensive, ça nous a fait jouer sur les talons et fait prendre des punitions. »

Rien de bon 

Avant que Ducharme ne se présente au podium, Josh Anderson et Cédric Paquette avaient, sans vouloir s’en servir comme excuse, souligné la rudesse du voyage de sept rencontres que l’équipe venait de terminer.

À écouter Ducharme énumérer les mauvaises présences de ses troupiers, on peut comprendre qu’il y avait possiblement de la fatigue mentale et physique.

« Notre jeu avec la rondelle était déficient. À un moment, on l’a perdu trois fois sur la même séquence. En plus, on n’a pas été capable de tuer un jeu ni de séparer un adversaire de la rondelle. Quand ça se produit, tu donnes du temps et de l’espace à l’autre équipe pour trouver des options », a soutenu l’entraîneur-chef.

Inquiétudes devant le filet 

Devant pareille hécatombe, le Joliettain a choisi de remplacer Cayden Primeau par Michael McNiven au début de la troisième période. Voilà déjà trois fois en six départs que le jeune Américain de 22 ans se fait retirer d’un match cette saison.

« McNiven travaille fort tous les jours. C’était une occasion pour lui de mettre les pieds sur la glace pour la première fois dans la LNH. Et je voulais protéger Cayden. Je ne voulais pas qu’il soit exposé », a expliqué Ducharme.

Reste maintenant à voir quelle sera la suite des choses devant le filet du Canadien. En matinée, hier, Samuel Montembeault s’est entraîné, sans toutefois recevoir de lancers.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.