/news/society

Colombie-Britannique : découverte de 93 tombes potentielles dans un ancien pensionnat

AGNES CHAPSAL/24 HEURES/AGENCE QMI

La Première Nation de Williams Lake, a révélé mardi en conférence de presse, l'existence de 93 tombes potentielles dans un ancien pensionnat pour enfants autochtones. 

«Notre équipe a non seulement enregistré des histoires concernant le meurtre et la disparition d'enfants et de nourrissons, mais elle a également écouté d'innombrables histoires de torture systématique, de famine, de viol et d'agression sexuelle d'enfants à la mission Saint-Joseph», a déclaré le chef de la Première Nation de Williams Lake, Willie Sellars, en conférence de presse mardi après-midi.

M. Sellars a également rapporté que l'enquête avait révélé des plaintes ignorées concernant les conditions à l'école ainsi que des preuves que des corps d'enfants avaient été jetés dans des lacs, des rivières ainsi que dans l'incinérateur de l'école, y compris des bébés non désirés de prêtres.

Lors de la conférence de presse, Whitney Spearing l'archéologue menant l'enquête a déclaré que 50 des 93 tombes potentielles avaient été découvertes à l'extérieur du cimetière de l'école.

«Tous présentent des caractéristiques variables indiquant des enterrements humains potentiels», a expliqué l’archéologue. Il faut souligner qu'aucune enquête géophysique ne peut fournir de certitude sur la présence de restes humains. L'excavation est la seule technique qui fournira des réponses quant à la présence de restes humains, a-t-elle précisé.

Situé dans le centre de la Colombie-Britannique, le pensionnat St-Joseph's Mission était en activité de 1891 à 1981.

Jusqu'à présent, seuls 14 des 470 hectares de l’immense terrain ont été fouillés.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.