/news/coronavirus

Contamination chez les enfants: «Ce n’est pas un tableau inquiétant»

Bien que la COVID-19 représente toujours un risque élevé de contamination chez les enfants, les pédiatres sont moins inquiets.

• À lire aussi: Sept choses à retenir du point de presse de François Legault

• À lire aussi: Voici comment déclarer un résultat d’autotest COVID-19

Au centre d’urgence de pédiatrique Up de Brossard, les consultations ne sont pas forcément liées à la COVID-19, elles sont diverses et variées, comme la fièvre, les accidents ou encore les otites. 

Sur place, une maman dont le fils appelé Jacob faisait de la fièvre, le pédiatre lui a diagnostiqué une otite. Même son de cloche pour Jessica, dont le fils Louis-Charles avait le corps plein de boutons à cause d’une contagion dans sa garderie. 

Situation sous contrôle   

Pendant ce temps, au CHU Sainte-Justine, une vingtaine d'enfants sont hospitalisés avec la COVID-19. Toutefois, après des traitements ils repartent: «Les enfants qui rentrent parce qu’ils font de la fièvre, ils sont jeunes, ils sont un peu déshydratés, on les réhydrate, ils repartent relativement rapidement. Donc, ce n’est pas le tableau inquiétant que l’on voit par exemple chez les personnes plus âgées», soutient Caroline Quach-Thanh, pédiatre microbiologiste-infectiologue et épidémiologiste à l’hôpital St-Justine. 

Détresse psychologique  

Bien que la COVID-19 représente toujours un certain risque, plusieurs enfants et adolescents souffrent de détresse psychologique, car on le constate durant la consultation, soutient un pédiatre.

Un constat partagé par la pédiatre Caroline Quach-Thanh: «La santé mentale, je vous dirais, fait partie intégrante de toutes les décisions qui doivent être prises».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.