/news/society

Ghislain Picard est réélu pour 11e mandat

Ghislain Picard a été aisément réélu à la tête de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL), mardi

Il s’agira d’un 11e mandat pour M. Picard, qui a obtenu la faveur de 74 % des membres de l’APNQL appelés à voter, contre 26 % des répondants qui ont préféré accorder leur appui à l’ancien chef de Kanesatake, Serge Otsi Simon.

Plusieurs personnalités, incluant le premier ministre François Legault, se sont empressées de féliciter le chef de l’APNQL pour sa réélection.

«Félicitations à @picardghislain qui est réélu en tant que chef régional de l'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (@apnql). Mtl est enthousiaste à l’idée de poursuivre notre collaboration dans le dossier de la réconciliation et des droits autochtones», a notamment commenté la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

M. Picard a mis de l’avant sa grande expérience pour plaider en faveur de sa réélection, lui qui est à la tête de l’APNQL depuis une trentaine d’années.

En entrevue avec TVA Nouvelles Ghislain Picard a indiqué vouloir poursuivre le dialogue avec Québec, notamment pour tenter d’amener le gouvernement à reconnaître l’existence du «racisme systémique». Il a aussi promis de continuer à talonner les gouvernements pour s’assurer qu’ils respectent les droits des Premières Nations.

«Le point principal, c’est pourquoi changer une méthode qui produit des résultats», s’était-il interrogé à haute voix.

«Comme je l’indiquais, nous avons fait des gains importants dans l’environnement qu’occupent de plus en plus nos enjeux. Il faudra bâtir sur ces acquis et aller plus loin. Nos nations le méritent. Je m’y engage entièrement aujourd’hui», a réagi la principal intéressé dans la foulée de sa victoire, mardi.

Pour sa part, M. Otsi Simon proposait de donner une plus grande place à l’APNQL, non seulement auprès des gouvernements fédéral, provinciaux et municipaux, mais aussi dans le monde.

«Nos voix résonneront fort aux Nations unies à propos des injustices que les Premières Nations endurent toujours aux mains de ces gouvernements et de leur politique visant à nous briser», avait-il proposé par communiqué.

«Comme chef régional, je vais m’assurer que le Québec comprenne que ce n’est pas les Premières Nations qui occupent leurs terres, mais bien le contraire», avait-il aussi promis.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.