/news/politics

Les libéraux appuient le tramway, malgré les sondages

Photo d'archives, Didier Debusschère

Le rejet du tramway par une majorité de la population de Québec ne décourage pas les élus libéraux, qui appuient le projet malgré les mauvais sondages.  

Le cheffe libérale Dominique Anglade a réitéré son soutien, mardi, au lendemain du dévoilement d’un coup de sonde commandé par la Ville de Québec qui démontre que seulement 41% de la population y est désormais favorable. 

«L’idée est de ne pas gérer par sondages, mais de gérer pour l’avenir, de penser à l’avenir. On pense que la Capitale-Nationale a besoin d’un réseau structurant et le tramway fait partie intrinsèquement partie de ça», a déclaré Mme Anglade, à l’ouverture du caucus de sa formation, en vue de la rentrée parlementaire.  

Les troupes libérales rejoignent ainsi le gouvernement Legault, qui a de nouveau confirmé son appui au projet mardi, après la publication des résultats.   

Pour Dominique Anglade, le caucus virtuel de deux jours sera l’occasion de faire le point en vue des élections générales l’automne prochain.  

La cheffe libérale a de nouveau tenté mardi de définir son principal adversaire, François Legault, et présenter sa formation comme la seule solution de rechange au gouvernement caquiste.  

«On est l’alternative, a déclaré Mme Anglade. En 2022, les Québécois vont avoir un choix, un choix entre le gouvernement Legault, qui est paternaliste, un gouvernement qui n’est pas à l’écoute, un gouvernement qui a géré à la petite semaine par sondages, versus un gouvernement progressiste, qui est ouvert, qui veut de la transparence et qui est capable d’être très inclusif pour arriver à des solutions qui vont répondre aux besoins de la population.»  

  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.