/news/coronavirus

Sept choses à retenir du point de presse de François Legault

Le premier ministre François Legault a annoncé mardi une série de mesures pour continuer le déconfinement imposé fin décembre en raison du variant Omicron. Voici quelques éléments clés à retenir du point de presse.

• À lire aussi: Québec y va «mollo» dans son déconfinement

• À lire aussi: Réouverture des cinémas et des salles de spectacle le 7 février

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Déconfinement en deux temps  

Québec mise sur la prudence pour redonner du lousse au Québécois. «Il faut y aller mollo», lance M. Legault. «On aurait tous souhaité avoir un calendrier plus complet», reconnait-il. Mais il y a encore beaucoup d’incertitude. «Il faut être responsable», plaide-t-il.

Ce qui sera permis à partir du 31 janvier :

- Réouverture des restaurants à 50% de leur capacité ainsi que les rassemblements privés de quatre personnes ou deux bulles familiales;

- Les activités parascolaires et les sports pour les moins de 18 ans pourront reprendre;

- Le Biodôme, les aquariums, les jardins botaniques et le planétarium pourront aussi rouvrir à 50%;

- Les résidents en CHSLD pourront être visités par 2 proches aidants par jour, 4 personnes par jour pour les résidents de RPA.

 Écoutez Jean-François Lisée et Thomas Mulcair au micro de Richard Martineau sur QUB radio : 

Ce qui sera permis à compter du 7 février :

- Réouverture des salles de cinéma et salles de spectacles avec capacité réduite de 50% et un maximum de 500 personnes à l’intérieur et de 1000 à l’extérieur;

- Réouverture des lieux de culte à 50% de la capacité et un maximum de 250 personnes, sauf pour les funérailles. Le passeport vaccinal est obligatoire.

Québec préconise les petits rassemblements (restaurants/maisons) avant les grands (spectacles/sports) pour évaluer la situation épidémiologique. Les gyms, les spas et les bars devront encore faire preuve de patience. Dans l’immédiat, le télétravail est là pour rester, a dit M. Legault.

Refondation du réseau de la santé  

«Le train de la santé est pas mal magané», indique le premier ministre qui souhaite procéder à une «refondation» du réseau de la santé. Il souhaite que les employés du réseau soient au centre des transformations. Bourses d’études, primes de travail, conventions collectives renouvelées, formations accélérées : Québec met le paquet pour attirer et retenir du personnel.

Hospitalisations  

Les hôpitaux sont sous pression alors que le nombre d’hospitalisations pour la COVID-19 a atteint des records dans les dernières semaines. Les projections de l’INSPQ et de l’INESS sont encourageantes, toutefois. D’ici deux semaines, le nombre d’hospitalisations pourrait passer à environ 2500, a fait savoir le ministre de la Santé, Christian Dubé. En date de mardi, 3278 personnes sont hospitalisées. Environ 12 000 travailleurs sont toujours absents.

Joël Lemay / Agence QMI

Plateforme pour les autotests  

Depuis mardi matin, les Québécois peuvent déclarer le résultat des autotests effectués à la maison. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a d’ailleurs invité les gens à aller inscrire les tests réalisés dans les dernières semaines pour «tester» la plateforme. «Ça va devenir un outil très intéressant qui complète ce qu’on a fait avec les PCR», a commenté le ministre.

Cliquez ici pour savoir comment faire

Contribution du fédéral en santé  

François Legault a une fois de plus demandé au gouvernement fédéral d’augmenter sa contribution en matière de santé. Le premier ministre a souligné qu’Ottawa finance actuellement que 22% des dépenses en santé des provinces. Les premiers ministres des provinces canadiennes sont unanimes dit M. Legault : «il va falloir avoir un meilleur financement». Selon le premier ministre, les coûts en santé augmentent plus rapidement que les revenus des provinces. 

Élargir le passeport vaccinal?  

Québec n’écarte pas l’idée d’élargir à nouveau l’utilisation du passeport vaccinal pour inciter les non-vaccinés à aller se faire inoculer contre la COVID-19. Le passeport pourrait éventuellement être nécessaire pour obtenir des soins corporels, par exemple. «C’est en train d’être étudié. Ce n’est pas simple», a indiqué le directeur national de la santé publique par intérim Dr Luc Boileau. Pour l’heure, rien n’est toutefois confirmé en ce sens. «Les soins corporels, c’est une bonne idée d’en profiter, mais aller chercher votre dose de rappel avant. Ça, ça serait le meilleur geste. Et avec ça, les soins corporels vont être pas mal plus agréables», a laissé entendre Dr Boileau.

Joël Lemay / Agence QMI

Points de presse distincts  

Le Dr Luc Boileau a fait savoir qu’il y aurait «sous peu» des points de presse distincts de la santé publique par rapport au gouvernement. Le premier ministre François Legault estime qu’il y a des avantages et des désavantages à faire des points de presse conjoints et distincts. Les deux hommes ont insisté pour dire que la santé publique est indépendante. «On pense qu’il y a des avantages à faire des points de presse ensemble pour bien communiquer les consignes aux citoyens», note M. Legault.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.