/news/world

Le Canada rapatrie les familles du personnel diplomatique en Ukraine

Le Canada rapatrie à son tour les familles du personnel diplomatique postées en Ukraine en raison des craintes d'une agression par la Russie, mais les employés d’Affaires mondiales Canada et de l’ambassade canadienne resteront sur place.

• À lire aussi: La Russie lance des manœuvres militaires près de l’Ukraine et en Crimée annexée

• À lire aussi: «N’allez pas en Ukraine», conseille Ottawa

La décision d’Ottawa survient au lendemain de celles de la Grande-Bretagne, de l'Allemagne et de l'Australie. Les États-Unis avaient lancé le bal du rapatriement des familles dimanche.

En rencontre avec son cabinet mardi, Justin Trudeau doit faire une annonce importante liée à la situation en Ukraine mercredi, ont indiqué des sources à Ottawa.

Jusqu’ici, le Canada s’est refusé d’envoyer de l’armement ou des troupes supplémentaires, contrairement à d’autres pays de l’OTAN. 

Le Canada a annoncé un prêt de 150 millions $ à l’Ukraine la semaine dernière pour tenter de pallier à l’instabilité financière du pays, qui se prépare au pire.

Les voyages déconseillés

Par ailleurs, Ottawa a mis à jour ses conseils aux voyageurs lundi soir en appelant à éviter de se rendre en Ukraine «en raison des menaces actuelles de la Russie et de son déploiement militaire dans le pays et dans les environs».

«Si vous êtes en Ukraine, vous devriez évaluer si votre présence est essentielle», a ajouté le gouvernement fédéral.

Une centaine de milliers de soldats russes sont actuellement amassés le long de la frontière ukrainienne, alors que les États-Unis préparent 8500 troupes en niveau d’alerte. Le tout se déroule alors que la Russie et les États-Unis s’enlisent dans des négociations sur le sort de l’Ukraine.

Le premier ministre Justin Trudeau a d’ailleurs reconnu lundi être «extrêmement inquiet» à l’idée de voir une guerre éclatée dans cet ancien pays de l’Union soviétique.

«L'action militaire russe en Ukraine pourrait perturber les déplacements et les services dans l’ensemble du pays. Elle pourrait également avoir de graves répercussions sur la capacité de l'ambassade à fournir des services consulaires et vous ne devriez pas dépendre du gouvernement du Canada afin de quitter le pays», a averti le gouvernement lundi

.Ottawa déconseillait déjà aux voyageurs de se rendre en Crimée, une région de l’Ukraine annexée par la Russie en 2014, bien que le Canada et les pays occidentaux ne reconnaissent pas le contrôle russe sur la péninsule. Les voyageurs doivent aussi éviter les régions séparatistes de Donetsk et de Louhansk.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.