/news/culture

Un contrat de disque aux États-Unis pour Flore Laurentienne

Le musicien québécois Mathieu David Gagnon, alias Flore Laurentienne, signe un contrat de disque aux Étarts-Unis, le 25 janvier 2022.

Photo courtoisie, Maude Limoges-Mongeau

Le musicien québécois Mathieu David Gagnon, alias Flore Laurentienne, signe un contrat de disque aux Étarts-Unis, le 25 janvier 2022.

Le compositeur québécois de musique instrumentale Mathieu David Gagnon, alias Flore Laurentienne, vient de signer un contrat de disque avec une étiquette américaine qui assurera une distribution internationale à son album Volume 1. 

Louangé par la critique à sa parution chez nous, en 2019, le premier album de Flore Laurentienne sera maintenant lancé aux États-Unis, en Europe et en Asie, a fait savoir l’équipe sa maison de disque et de gérance québécoise, Costume Records. 

Hors de nos frontières, le Québécois portera donc les couleurs de RVNG Intl., une étiquette de Brooklyn qui compte principalement dans ses rangs des artistes avant-gardistes. 

Mathieu David Gagnon en a profité pour dévoiler une nouvelle composition, La fin et le commencement, une pièce de neuf minutes que le musicien affirme être une tentative de reproduire un Shepard tone, c’est-à-dire «un son qui donne l’illusion auditive d’une montée infinie». 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.