/news/coronavirus

Un «déconfinement» malgré beaucoup d’hospitalisations

Au moment où le gouvernement Legault s’apprêter à alléger les mesures sanitaires, les hospitalisations sont toujours soutenues partout au Québec.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Selon l’analyse de Diane Lamarre, pharmacienne et professeure à l’Université de Montréal, le nombre d’hospitalisations dépasse toujours les chiffres de la première vague pandémique, malgré une légère baisse enregistrée la semaine dernière.

«Ce qu’on voudrait avoir avant [une réouverture] ce sont les données sur les écoles, ça presse qu’on dresse ce portrait-là. C’est un des éléments intermédiaires qui vient influencer de manière significative les chiffres qu’on a», explique Mme Lamarre à Mario Dumont. 

Par ailleurs, même si une baisse des hospitalisations a été enregistrée, la situation reste tendue dans les hôpitaux. Ainsi, la moyenne des hospitalisations au cours des sept deniers jours est de 3359 alors que le sommet était de 1866 lors de la première vague. 

«Nous avons eu une belle séquence de quatre jours consécutifs de diminution et ensuite, une augmentation de 16. Aujourd’hui nous une diminution de 21. C’est bien, mais quand on avait des augmentations, on les avait à coups de 100, 150 par jour», explique-t-elle. 

Le problème est que les hospitalisations demandent beaucoup plus de temps à diminuer.

Ainsi il pourrait falloir des semaines avant de voir le plateau sur lequel le Québec se trouve commencer à baisser. 

Si un déconfinement s’opère trop rapidement, il pourrait provoquer une forte pression, une fois de plus, sur le réseau de la santé. 

Écoutez l’entrevue de Mario Dumont avec Lorraine Pintal du TNM sur QUB Radio :

***Voyez le segment complet de Diane Lamarre dans la vidéo ci-dessus.***

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.