/news/law

Enlèvement du PDG de Cora: un ex-franchisé derrière le coup?

Paul Zaidan, un ex-franchisé de 52 ans, serait derrière l’enlèvement et la séquestration de Nicholas Tsouflidis, le PDG des restaurants Cora, à Laval en mars 2017.

• À lire aussi: L’ex-franchisé accusé de l’enlèvement du PDG des restaurants Cora ne témoigne pas à son procès

• À lire aussi: Enlèvement du président de Cora: une maison louée au nom d’un ancien employé de l’accusé

• À lire aussi: Le président de Cora séquestré dans une maison louée

C’est ce qu’a déclaré mercredi l’avocate de la Couronne devant les membres du jury dans le cadre de sa plaidoirie finale.

Zaidan serait aussi derrière la demande de rançon de 11 millions $ adressée à la fondatrice de la chaîne, Cora Tsouflidou.

Me Karine Dalphond, de la Couronne, a dressé une liste d’éléments importants aux membres du jury.

Par exemple, Paul Zaidan aurait acheté des accessoires (cadenas, câbles, chaînes et des attaches autobloquantes) qui auraient servi à ligoter la victime alléguée. 

L’accusé se serait de plus procuré une tablette Samsung et celle-ci aurait un lien avec la demande de rançon. Il aurait loué la voiture utilisée par les ravisseurs. 

Zaidan serait aussi derrière la location de la maison où le PDG de Cora a été détenu contre son gré.

Enfin le téléphone cellulaire de l’accusé aurait été détecté près du lieu de la séquestration au 8 mars 2017.

La Couronne a aussi fait réentendre l’appel au 911 qu’a logé le patron de Cora lorsqu’il se trouvait dans le coffre arrière de la voiture.

«Si Nicolas Tsouflidis a simulé son enlèvement comme le prétend la défense, pourquoi ce degré d’organisation? Pourquoi appeler au 911, un appel de plus de 17 minutes, quand son appel aurait pu être localisé par les policiers et son plan aurait pu achopper, a déclaré Me Dalphond dans la salle d’audience en s’adressant aux jurés. 

«Ces événements se sont réellement déroulés.»

Jeudi, ce sera au tour de la défense de présenter ses plaidoiries et selon sa théorie, le PDG de la chaîne Cora a planifié son propre enlèvement.

Paul Zaidan a choisi de ne pas donner sa version des faits à son procès.

La Couronne, elle, a fait entendre près de 40 témoins depuis novembre dernier.

Les délibérations du jury devraient s’amorcer ce weekend.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.