/finance/realestate

Les critères assouplis pour obtenir une habitation à loyer modique

Québec assouplit à nouveau les critères pour obtenir une habitation à loyer modique (HLM) en éliminant le plafond de revenus dans les endroits où il n’y a pas de liste d’attente, ce qui aidera particulièrement des petites municipalités.

La semaine dernière, des maires du Bas-Saguenay déploraient que des HLM soient vacants depuis des années dans leurs milieux parce que des citoyens à faibles revenus gagnaient encore trop pour y avoir accès.

Le gouvernement du Québec a désormais annoncé qu’il retire le critère sur le revenu maximum où personne n’est sur une liste d’attente.

«Ce sont des HLM chauffés, éclairés qu’on paye nous tous ensemble. On veut qu’ils soient habités», a déclaré la ministre responsable de l’Habitation, Andrée Laforest.

La mesure ne changera rien dans les grandes villes, comme à Saguenay où plus de 350 personnes attendent une habitation à loyer modique. Dans ces cas, les critères demeurent.

Mais l’aide profitera surtout dans les petites localités. Plus de 35 HLM sont d’ailleurs vacants sur le territoire de la MRC Fjord-du-Saguenay.

«Ça devrait régler une bonne partie de nos problèmes chez nous parce que des demandes de logements, on en a de la part de ce genre de clientèle là. Ça va nous permettre d’aller offrir du logement à des personnes qui ne sont pas des personnes riches, qui n’ont pas les moyens de s’acheter des maisons, qui veulent éventuellement accéder à la propriété. Ils voient une occasion de s’établir dans un milieu pour éventuellement s’acheter une maison», a estimé le maire de Petit-Saguenay, Philôme La France.

À Petit-Saguenay, le quart de la trentaine de HLM est vide.

À l’Office municipal d’habitation de Saguenay, qui regroupe aussi l’Office régional d’habitation du Fjord, le retrait de ce critère donnera vraiment plus de souplesse.

«Ça va permettre de louer les logements sur le territoire de la MRC-du-Fjord. Il y a des demandes. Les gens ont plus de revenus que ce qui était nécessairement applicable. Donc, oui, ça va permettre de louer ces logements-là. C’était une problématique, surtout lorsqu’on parle que ça dépasse de 2000 ou 3000 dollars. On ne peut pas leur louer. C’était déplorable, surtout pour les petites municipalités où il y a des logements vacants», a indiqué le directeur adjoint, Adam Boivin.

Au Québec, des centaines de logements vides pourront donc être loués, selon les évaluations gouvernementales.

«On a calculé avec la Société d’Habitation du Québec (SHQ) qu’on allait sûrement libérer 400 à 450 logements», espère la ministre Laforest.

Ces logements seront donc offerts au public et le locataire versera 25% de son revenu. Certains seront cependant gardés vides pour les personnes qui gagneraient moins que 27 000$, le plafond établi au Saguenay-Lac-Saint-Jean, par exemple.

«Il faut toujours respecter la liste d’attente quand il y en a une, de pouvoir offrir ces logements-là», croit la ministre.

Adam Boivin est du même avis. «Si on a trois trois et demi disponibles, on va en garder un pour le logement social. Les autres, on va les offrir au public en général.»

Le maire de Petit-Saguenay salue ce souci d’équité. «C’est important pour nous aussi que l’on puisse s’assurer que ces gens-là ont une priorité pour avoir les logements.»

Toutefois, chez Loge m’entraide, qui défend le logement social, on aurait surtout souhaité une annonce sur de nouveaux HLM.

«C’est une bonne nouvelle pour les petites municipalités où il n’y a pas de listes d’attente», a évalué la coordonnatrice de l’organisme, Sonia Côté.

«On a réglé un problème d’exception. Bravo. Mais il faut continuer. Il y a encore des besoins, 37 000 ménages en attente de HLM au Québec. Il faut qu’elles se logent ces personnes-là. Est-ce que la ministre aurait pu aussi dans sa loi permettre aux personnes seules d’avoir accès à un quatre et demi, un cinq et demi, ce dont elles n’ont pas droit actuellement ? Ça aussi, ça pourrait régler une des problématiques», a-t-elle poursuivi.

Québec ne veut pas en rester là, la ministre Laforest ayant promis qu’il y aura d’autres allègements dans l’obtention d’un HLM.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.