/news/culture

Un «Tiger King» québécois sur James William Awad?

Surnommé Senior, le personnage plus grand que nature James William Awad, célèbre pour avoir organisé à la fin de 2021 le controversé party dans un avion de Sunwing, est maintenant dans la mire du réalisateur à qui l’on doit «Beachclub» et «Barmaids».

• À lire aussi: «Vous devez avoir honte!» - James William Awad

• À lire aussi: James William Awad mis à l’amende par deux municipalités

• À lire aussi: James William Awad aurait reçu une amende pour non-respect du couvre-feu

Le réalisateur et producteur au contenu Simon Sachel («Un zoo pas comme les autres», «Mères à boutte», «Havana Qc») a signé une entente avec la boîte de production californienne Picture Lock Entertainment pour l’exclusivité du développement d’une série documentaire destinée aux plateformes de vidéos sur demande internationales, dont Netflix et YouTube Originals. Des pourparlers avec ces deux géants du web sont par ailleurs déjà amorcés, a signifié M. Sachel à l’Agence QMI.

 Écoutez l’entrevue de Sophie Durocher avec le producteur et réalisateur Simon Sachel sur QUB radio : 

«On veut filmer l’avant, le pendant et l’après de la tourmente médiatique, les coulisses de ce tourbillon et démystifier le personnage, ses origines, sa carrière de musicien, ses entreprises, l’héritage qu’il veut laisser et ses projets», a-t-il précisé.

Après avoir eu l’aval de M. Awad et de son entourage, les tournages se sont rapidement mis en branle. Une équipe qui le suit pas à pas était d’ailleurs présente jeudi lors de la conférence de presse qu’il a accordée aux médias québécois, et les tournages se poursuivront «tant et aussi longtemps que le personnage gardera les médias sur le qui-vive», a indiqué le réalisateur.

«On y a vu des ressemblances avec le Fyre Festival, qui a aussi mené à un documentaire sur Netflix, mais quand on connait le personnage, c’est pour moi notre Tiger King québécois», a-t-il dit.

«Qu’il y ait des poursuites ou non, un peu comme pour Tiger King ou le Fyre Festival, il y a quand même un “show” événement à faire avec tout ce qui s’est passé. Et ce qui est dingue, c’est que ce qu’on a vu dans les médias représente 3 % de toute cette histoire. [James William Awad] et son entourage, 12 heures avant le décollage, ils ont tout filmé: l’embarquement, le voyage au complet et le retour. C’est des heures et des heures de trucs aussi spectaculaires les uns que les autres et ils seront présentés en archives».

Inconnu du grand public, le nom de Senior, alias James William Awad, a fait le tour du monde en janvier dernier quand les images d’une fête se déroulant dans un avion qui a fait la liaison Montréal-Cancún, le 30 décembre dernier, ont été partagées sur les réseaux sociaux. Le voyage était organisé par le 111 Private Club, l’une des nombreuses entreprises de M. Awad.

Le phénomène a notamment piqué la curiosité du «Tonight Show», animé par Jimmy Fallon, et du tabloïd en ligne TMZ

L’attention a ensuite été rapidement portée sur le train de vie de l’entrepreneur de 28 ans, sur sa fortune, son parc immobilier et le succès de ses entreprises qui demeure un mystère.

«C’est un personnage assez coloré, qui a un entourage assez spectaculaire. Je ne suis pas là pour le juger sur son comportement, mais il y a certainement quelque chose de différent et d’extravagant à raconter sur cet homme-là», a fait valoir le réalisateur et producteur au contenu Simon Sachel.

La série est tournée dans l’optique d’être diffusée sur les plateformes vidéo internationales, mais il n’est pas exclu pour la production de s’entendre avec des diffuseurs québécois pour en faire un dérivé, comme un documentaire unique pour le Québec.

Par conséquent, les entrevues sont réalisées en anglais et en français et toute l'équipe de tournage est québécoise.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.