/news/politics

Attentat à la mosquée de Québec: Trudeau rend hommage «aux victimes de cet acte de terrorisme motivé par la haine»

Le premier ministre Justin Trudeau a rendu hommage samedi aux victimes et aux survivants de l’attentat de la mosquée de Québec, dénonçant un «acte de terrorisme motivé par la haine».

• À lire aussi: Les policiers déployés à la mosquée et le répartiteur sont marqués à jamais

• À lire aussi: Beaucoup d’intérêt pour le débat sur la peine de Bissonnette

M. Trudeau en a également profité pour affirmer sa volonté de combattre l’islamophobie et le racisme systémique.

«Aujourd’hui, nous nous rappelons les six personnes qui ont perdu la vie et les 19 autres qui ont été gravement blessées au cours de l’attentat terroriste au Centre culturel islamique de Québec à Sainte-Foy», a commenté le premier ministre.

Après la prière du soir, Ibrahima Barry, Mamadou Tanou Barry, Khaled Belkacemi, Abdelkrim Hassane, Azzeddine Soufiane et Aboubaker Thabti ont été tués le 29 janvier 2017 par Alexandre Bissonnette, un jeune homme blanc qualifié par des proches d’«ultra conservateur» aux idéaux «très à droite et ultranationalistes suprémacistes blancs».

«À l’occasion du cinquième anniversaire de cette tragédie, nous soulignons également la première Journée nationale de commémoration de l’attentat à la mosquée de Québec et d’action contre l’islamophobie», a ajouté M. Trudeau.

«En ce jour, nous rendons hommage aux victimes de cet acte de terrorisme motivé par la haine, qui ont été tuées de manière insensée dans un accès d’intolérance, d’islamophobie et de racisme. Nous sommes solidaires des survivants et des personnes blessées, des familles et amis qui ont perdu un être cher ainsi que de toutes les communautés de Québec et du Canada tout entier dont la vie a changé à jamais.»

«Ce lâche attentat visait à instaurer un climat de peur et de division. Bien au contraire, les Canadiens se sont serré les coudes, unis autour de leurs valeurs communes de diversité, de paix et de respect», a lancé le premier ministre, rendant hommage aux premiers répondants qui ont agi pour sauver la vie des fidèles.

Ottawa a par ailleurs annoncé qu’il souhaitait adopter une approche pangouvernementale pour éliminer le racisme systémique et continuer de renforcer le contrôle des armes à feu, notamment en instaurant l’interdiction des armes de poing dans les provinces et les territoires qui le désirent.

«Au nom du gouvernement du Canada, j’encourage tout le monde à prendre le temps de se rappeler les victimes et les survivants de la fusillade meurtrière survenue au Centre culturel islamique de Québec ainsi que toutes les personnes ayant été touchées par ce crime odieux. Ensemble, nous poursuivrons notre combat contre l’islamophobie et toutes les formes de haine à mesure que nous bâtirons un pays plus fort, plus diversifié et plus inclusif», a souligné Justin Trudeau.

«Les personnes qui ont perdu la vie cette soirée-là étaient pères, époux, fils, amis et collègues. Ils représentaient ce que nous sommes en tant que pays. Nos pensées vont aux familles et aux proches des victimes, ainsi qu'à toutes les communautés musulmanes au Canada», a quant à lui rappelé le ministre du Logement et de la Diversité et de l'Inclusion, Ahmed Hussen.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.