/news/coronavirus

Manifestation à Ottawa: doit-on craindre des débordements?

Le «convoi de la liberté» auquel se sont griffés plusieurs personnes, dont Maxime Bernier, fait craindre les débordements.  

• À lire aussi: EN DIRECT | Les «convois de la liberté» débarquent à Ottawa

• À lire aussi: Convoi pour la liberté : sa portée internationale

«Déjà ça déborde de beaucoup, car il y a plusieurs personnes. C’est le temps de poursuivre la cueillette de données, faire une analyse, écouter et regarder ce qui se fait. S'il y a une nécessite d’intervenir, il faut la faire», soutient Mario Berniqué, capitaine retraité, Sûreté de Québec.

Il soutient également que les services de sécurité sont «en mode prévention».

Restreindre l’accès                   

Limiter l’accès à la colline Parlementaire, où il y a le parlement, est primordiale selon lui. En revanche, il est important de ne pas brimer le droit de manifester: «on marche sur des œufs. Il faut installer un périmètre de sécurité et s'assurer qu'il soit respecté», ajoute-t-il. 

Un groupe hétéroclite                    

Le capitaine à la retraite s'interroge sur la présence des groupes «radicaux» et «complotistes»: «il peut y avoir des gestes regrettables et dangereux. C’est pourquoi il essentiel de demeurer vigilant», réitère-t-il. 

Pour plus de détails, écoutez l'entrevue plus haut avec Mario Berniqué, capitaine retraité, Sûreté de Québec.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.