/news/world

Le Canada retire le personnel «non essentiel» de son ambassade en Ukraine

Ottawa a annoncé, dimanche, le rapatriement du personnel «non essentiel» de son ambassade en Ukraine, en raison des tensions avec la Russie.

• À lire aussi: L'Ukraine appelle les Occidentaux à être «fermes» avec la Russie

• À lire aussi: La Grande-Bretagne va proposer à l'OTAN un déploiement «majeur» de troupes en Europe

• À lire aussi: Un conflit en Ukraine «n'est pas inéluctable» selon les États-Unis

«Le Canada a pris la décision de retirer temporairement les employés canadiens non essentiels et les personnes à charge restantes de l’ambassade du Canada en Ukraine», a dévoilé dimanche Affaires mondiales Canada par communiqué

Le gouvernement fédéral avait déjà annoncé, mardi, le rapatriement des familles du personnel en poste à Kiev.

«Alors que nous continuons à surveiller la situation de près, notre priorité absolue demeure la sécurité des Canadiens. Nos fonctionnaires sont prêts à apporter une aide consulaire aux citoyens canadiens, au besoin», a d’ailleurs réitéré le ministère.

Malgré tout, l’ambassade demeure ouverte et continuera à fournir des services aux Canadiens qui se trouvent en Ukraine.

«Tel qu'annoncé plus tôt cette semaine, le Canada renforcera l'équipe de l'ambassade du Canada à Kiev, en Ukraine, avec des fonctionnaires possédant une expertise dans des domaines tels que la réforme du secteur de la sécurité, la gestion des conflits, la réforme démocratique, les services consulaires et la diplomatie. Ensemble, ils augmenteront notre capacité diplomatique et nous permettront de continuer à évaluer et à réagir à l'évolution de la situation en soutenant l'Ukraine», a plaidé Ottawa.

Le gouvernement Trudeau a annoncé, mercredi dernier, un élargissement de la mission de formation de l’armée ukrainienne que mènent les Forces armées canadiennes depuis 2015. D’ailleurs, 60 militaires de plus se joindront aux 200 instructeurs déjà déployés dans le pays, tandis que le contingent pourrait être porté jusqu’à 400 militaires.

Un envoi de matériel non létal a aussi été annoncé par le premier ministre Justin Trudeau, qui s’est dit «extrêmement inquiet» vis-à-vis de la perspective d’une invasion russe de l’Ukraine. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.