/news/coronavirus

Des pierres et des insultes lancées à des ambulanciers à Ottawa

Photo AGENCE QMI, MAXIME DELAND

Des ambulanciers paramédicaux d’Ottawa ont demandé des escortes policières pour les accompagner lorsqu’ils doivent se déplacer à pied au centre-ville après qu’une ambulance a été la cible de jet de pierres et d’insultes racistes.

• À lire aussi: «Convoi pour la liberté»: les camionneurs campent toujours à Ottawa

• À lire aussi: La police d’Ottawa se prépare à un départ «chaotique» des camionneurs

Des individus faisant partie du «convoi pour la liberté» auraient lancé des pierres sur une ambulance au cours de la fin de semaine, selon ce qu’a rapporté Jocelyne Marciano, cheffe des opérations du Service paramédic d'Ottawa, au Ottawa Citizen.

Lorsque l'ambulancier est sorti pour constater les dégâts sur son véhicule, les manifestants lui auraient crié des insultes raciales, a-t-elle ajouté.

Écoutez l’entrevue de David Morin, titulaire de la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l'extrémisme violents:

Les paramédics ont finalement demandé des escortes policières au cours de la fin de semaine pour se sentir en sécurité et pouvoir se déplacer à pied dans le centre-ville dans des zones fermées à la circulation en raison du convoi de camions.

«Pendant les deux premiers jours [de la manifestation], ils n'ont pas senti que leur vie était menacée, mais ils ne se sentaient pas en sécurité comme dans une situation de fête du Canada», a indiqué Jocelyne Marciano.

Grâce à ses escortes, les choses se sont améliorées, a-t-elle affirmé.