/news/society

Bilan routier «catastrophique»: Bonnardel songe à serrer la vis aux motocyclistes

Photo d'archives, Roger Gagnon

Devant un bilan routier «catastrophique» chez les motocyclistes, le ministre des Transports, François Bonnardel, réfléchit à la possibilité de leur serrer la vis.

• À lire aussi: Un milliard de plus pour les accidentés de la route

Au moment de présenter un projet de loi modifiant plusieurs articles du Code de la sécurité routière, mercredi, il a fait part de son inquiétude d’en voir circuler l’été «en short» et «en t-shirt» sur de puissants engins.

«C’est mon opinion, j’ai fait de la moto pendant des années, j’ai encore ma classe [et] partir avec un casque, un bon manteau puis des gants, je pense que c’est le minimum que tu dois faire», a-t-il expliqué.

Concernant la puissance des motocyclettes, M. Bonnardel a également cité des règles «en Europe» où «tu ne peux pas commencer sur une moto trop forte».

«Le bilan n’est pas bon. Parce qu’on a, plus souvent qu’autrement, peut-être, malheureusement, de l’inexpérience face à des motos qui sont hyper, hyper, hyper puissantes», a-t-il également suggéré.

Des discussions au sujet des mesures à prendre devraient avoir lieu bientôt à la «Table moto» qui regroupe la Fédération des motocyclistes du Québec, la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et le gouvernement, a précisé le ministre.

«Je le répète pour moi, mon défi, puis le défi de la SAAQ, c’est d’améliorer le bilan», a-t-il martelé.

En 2020, la SAAQ a rapporté 67 décès de motocyclistes, une hausse de 49% par rapport à l’année précédente.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.