/news/politics

Les conservateurs se retournent contre le convoi et réclament un plan de fin de pandémie

Changement de ton au Parti conservateur : la cheffe intérimaire Candice Bergen demande aux manifestants anti-mesures sanitaires de plier bagage après leur avoir donné son appui. Elle réclame aussi un plan pour lever toutes les mesures sanitaires fédérales d'ici trois semaines.

Mme Bergen s’est fait l’écho des voix dans son parti qui réclamaient ouvertement une ligne plus dure, soulignant que les manifestants s’étaient fait entendre. 

«Aujourd’hui je vous demande de laisser tomber les blocages. Manifestez pacifiquement et légalement. Il est temps de retirer les barricades et les camions pour le bien de l’économie et parce que c’est la bonne chose à faire», a-t-elle déclaré en Chambre. 

Il y a moins d’une semaine, Mme Bergen demandait aux manifestants devant le Parlement de «rester pacifique», sans leur demander de quitter, et le 25 janvier, quelques jours après le début de la manifestation, elle publiait une lettre dans laquelle elle défendait les camionneurs s’opposant à la vaccination obligatoire. 

Au «convoi de la liberté» qui occupe la colline Parlementaire à Ottawa se sont ajouté des manifestations plus dommageables encore, notamment au pont Ambassador reliant Windsor à Détroit et une autre au sud de l’Alberta. Des contestataires ont même rejoint l’aéroport d’Ottawa jeudi matin, tandis que d’autres manifestations dans les capitales provinciales sont à l’agenda cette fin de semaine. 

La cheffe intérimaire du Parti conservateur a lancé un appel au premier ministre Justin Trudeau il y a quelques jours pour qu’il réunisse les chefs de partis afin de trouver une solution à l’impasse, proposition qu’appuie le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet. 

En point de presse jeudi, le chef du NPD Jagmeet Singh a affirmé que les «gens se sentent abandonnés par le gouvernement fédéral». «Je n’ai aucune idée comment le premier ministre du Canada peut rester assis et ne rien faire. Le premier ministre d’un pays du G7 ne peut résoudre ceci? Le premier ministre d’un des pays les plus riches au monde ne peut pas s’assurer que les gens soient en sécurité dans la capitale?» 

 Écoutez la rencontre des analystes politiques Elsie Lefebvre et Marc-André Leclerc: 

Un plan pour la fin des mesures 

Parallèlement à son discours, Candice Bergen a déposé une motion en Chambre demandant au gouvernement qu’il présente un plan complet au 28 février prochain pour la levée de toutes les restrictions sanitaires obligatoires émanant du fédéral. 

«Des pays comme l’Irlande, la Suède, la Norvège, Israël, la République tchèque, le Royaume-Uni, l’Espagne et le Danemark sont tous en train de supprimer les restrictions et les mesures sanitaires obligatoires, malgré des taux de vaccination inférieurs à ceux du Canada», a-t-elle déclaré. 

Mme Bergen affirme qu’après «deux années d’isolement», «les Canadiens veulent simplement reprendre leur vie». 

Rien de tel ne semble être prévu en ce moment au fédéral. Dans un courriel jeudi, Santé Canada dit «évaluer continuellement les dernières données scientifiques disponibles et surveiller la situation pour déterminer quand assouplir ou ajuster les mesures à la frontière en conséquence». 

Bien que la majeure partie des restrictions sanitaires sont imposées par les provinces, le gouvernement fédéral détient surtout les pouvoirs liés aux frontières, aux transports et aux voyages. 

C’est Ottawa qui, par exemple, impose des tests de dépistage avant et après l’arrivée des voyageurs, même s’ils sont doublement vaccinés. La mesure à la frontière est à l’origine de la vaccination obligatoire pour les camionneurs traversant la frontière avec les États-Unis. 

C’est aussi Transports Canada qui exige de démontrer une preuve de vaccination pour mettre les pieds dans les trains, avions et bateaux de croisière, même pour les segments domestiques. 

Le gouvernement Trudeau préconise la prudence dans le relâchement des mesures, mais le premier ministre admet néanmoins que «les gens sont tannés». «La vaccination reste le meilleur moyen de sortir de la pandémie», réitère l’ensemble des ministres. 

La Dre Theresa Tam, cheffe de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), a affirmé récemment que les gouvernements pouvaient commencer à réévaluer la pertinence des mesures les plus restrictives, mais de manière prudente. 

Selon les dernières données de la santé publique fédérale, près de 85 % de la population totale au pays a reçu au moins une dose de vaccin contre la COVID-19, alors que le seuil des 40 % de personnes ayant reçu une troisième dose a déjà été atteint. 

Plusieurs provinces ont dévoilé depuis le début du mois de février leur plan de déconfinement.
Le gouvernement de François Legault a annoncé son calendrier complet de déconfinement mercredi. Ainsi, il a indiqué que l’essentiel des mesures sanitaires sera levé à compter du 14 mars 2022.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.