/news/culture

Super Bowl LVI: le hip-hop à l'honneur

Super Bowl

Photo courtoisie

Après avoir longtemps mis de l’avant des rythmes pop et rock, le Super Bowl rompt aujourd’hui avec la tradition. Son spectacle de la mi-temps accueillera cette année les monstres sacrés du rap et du hip-hop Eminem, Kendrick Lamar, Dr. Dre, Snoop Dogg et Mary J Blige. 

Ils cumulent à eux cinq près de 45 prix Grammy, des millions d’albums vendus et d’innombrables numéros un à travers la planète. Leurs hits, qu’ils s’intitulent Lose Yourself, Gin and Juice, Family Affair, HUMBLE, ou encore Still D.R.E., ont traversé les époques et marqué les générations.

FILES-US-ENTERTAINMENT-AMFOOT-NFL-SUPERBOWL-MUSIC

Photo d'archives, AFP

Bref, ce sont des icônes. De vraies. Et ils promettent de livrer « la plus grande performance de toute l’histoire du hip-hop » dimanche soir. Rien de moins.

« Nous sommes tellement reconnaissants que la NFL invite le hip-hop sur leur scène et qu’ils nous permettent d’y faire ce que nous faisons de mieux. Alors, nous allons donner aux gens ce qu’ils attendaient depuis si longtemps », a déclaré Snoop Dogg à l’émission Monday Night Football, il y a quelques semaines.

Même son de cloche du côté de Dr. Dre. En plus de son illustre carrière de rappeur, il a produit certains des plus grands succès de ceux avec qui il partagera la scène du SoFi Stadium, ce week-end.

« Je n’aurais jamais cru voir le jour où le hip-hop serait invité à cet événement. On fait tomber les barrières. On n’a que 11 ou 12 minutes pour faire quelque chose de spectaculaire, mais on va trouver un moyen d’épater la galerie », plaide-t-il dans une vidéo relayée à plus d’un demi-million de reprises sur YouTube.

Bande-annonce prometteuse  

Ils ont visiblement tout mis en place pour remplir leurs promesses, à en juger par la bande-annonce de l’événement qui s’est récemment répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux. 

Les cinq stars de la musique – réunies devant la lentille du cinéaste F. Gary Gray (Le destin des dangereux) – y montrent sans équivoque l’ampleur de leurs ambitions : surenchère d’effets spéciaux, cascades automobiles et, bien sûr, trame de hits. 

On aura rarement vu un tel déploiement en amont d’un spectacle de la mi-temps du Super Bowl.

Eminem, Kendrick Lamar, Dr. Dre, Snoop Dogg et Mary J Blige rejoignent ainsi les Michael Jackson, Bruno Mars, Aeorsmith, Prince, Madonna et autres Rolling Stones au panthéon des stars ayant diverti les foules durant l’événement sportif le plus en vue de la planète.

FILES-US-ENTERTAINMENT-AMFOOT-NFL-SUPERBOWL-MUSIC

Photo d'archives, AFP

Rappelons également qu’une prestation au spectacle de la mi-temps du Super Bowl n’implique aucun cachet ; en plus du prestige, ce contrat apporte une visibilité aussi impressionnante que lucrative à ces artistes. 

À titre d’exemple, Jennifer Lopez a vu un bond de 335 % de ses écoutes en ligne à la suite de sa performance de 2020, selon Spotify.

Le country en ouverture  

En début de soirée, c’est non pas le hip-hop, mais le country qui sera mis de l’avant. La chanteuse Mickey Guyton – en lice pour trois prix Grammy à la prochaine cérémonie – brisera la glace en interprétant l’hymne national américain, suivant ainsi la trace des Whitney Houston, Diana Ross, Cher et autres Lady Gaga s’étant acquittées de cette tâche dans le passé.

Toujours en avant-match, Jhené Aiko y ira quant à elle d’une relecture d’America the Beautiful, tandis que le duo Mary Mary se chargera de revisiter Lift Every Voice and Sing

Écoutez la chronique culturelle d’Anaïs Guertin-Lacroix au micro de Benoit Dutrizac sur QUB radio:

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.