/news/law

Les enfants seront interdits aux blocages

Les enfants et les adolescents ne pourront plus participer aux blocages ni se trouver à proximité, prévoit une des mesures du décret de l'état d'urgence.

• À lire aussi: Siège à Ottawa: réactions à l'imposition de la Loi sur les mesures d'urgence

• À lire aussi: Quelles répercussions pour les enfants au cœur des manifestations du «convoi de la liberté»?

C'est lors d'un breffage technique réservé aux médias mardi en début de soirée que des fonctionnaires du ministère de la Justice ont confirmé la nouvelle. 

Il s'agit donc d'un ultimatum pour les parents qui se trouvent dans les manifestations avec leurs enfants. S'ils ne quittent pas, les Services de la protection de la jeunesse de l'Ontario pourraient venir retirer les enfants présents à la manifestation d'Ottawa, par exemple. 

Valérie Assouline, avocate spécialisée en droit de la jeunesse et de la famille, affirme qu’elle s’attendait à ce décret. 

«C’est pour ça que je demandais aux parents de plier bagage et de partir», explique-t-elle. 

Écoutez Thomas Mulcair au micro de Richard Martineau sur QUB radio : 

Elle précise que les services de la protection de la jeunesse ontariens ont le droit d’aller inspecter les camions où il y a des enfants et ont le droit de retirer les enfants de ce milieu si nécessaire. Ce décret leur donne donc un pouvoir supplémentaire. 

«C’est mettre les parents au pied du mur, en fin de compte», estime l’avocate. 

Écoutez la revue de l'actualité de Philippe-Vincent Foisy et Alexandre Moranville-Ouellet sur QUB radio :

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.