/finance/homepage

Un chèque record de 2,67 G$ d’Hydro-Québec

STOCKQMI-HYDRO-QUEBEC

Photo d'archives, Agence QMI

Après avoir vu chuter ses profits de façon historique en 2020, Hydro-Québec a enregistré une année record, l’an dernier, avec un bénéfice net de 3,56 milliards $. La société d’État remettra 2,67 milliards $ au gouvernement. 

«Notre exercice 2021 s’est inscrit dans un contexte de rebond économique», a indiqué la PDG d’Hydro-Québec, Sophie Brochu. 

Jeudi, le fournisseur d’électricité des Québécois a dévoilé ses résultats financiers pour 2021. Hydro-Québec a notamment profité du fait que la demande en électricité au Québec n’a jamais été aussi élevée.  

Le volume des ventes à travers la province a atteint un sommet de 175,2 TWh. La direction a justifié cette augmentation, qui a été réalisée malgré des températures plus douces au printemps 2021, par une demande plus forte provenant des secteurs commerciale et industrielle ainsi que par la reprise graduelle des activités qui avaient été ralenties par la pandémie. 

La montée en flèche des cours de l’aluminium, ces derniers mois, a aussi rapporté plus d’argent dans les coffres du fournisseur d’électricité, car les tarifs d’Hydro aux alumineries fluctuent en fonction des prix de l’aluminium. 

Hausse à l’exportation  

Du côté du marché des exportations, Hydro-Québec a récolté 1,66 milliard $. Le volume des ventes a été de 35,6 TWh, soit un bond d’environ 15 % par rapport à 2020. La hausse du prix moyen, qui est passé de 4,2 ¢/kWh à 4,7 ¢/kWh en l’espace d’un an, a également été salutaire pour la société d’État. 

Pour les exportations à l’étranger, il s’agit de la deuxième meilleure performance d’Hydro-Québec dans son histoire. En 2018, le volume d’exportations nettes avait atteint 36,1 TWh. 

Pour expliquer sa bonne performance, la direction mentionne avoir également profité d’une diminution des frais financiers sur ses dettes. 

En 2021, les profits de la société d’État ont grimpé de 1,26 milliard $, par rapport à la cuvée précédente qui avait rapporté 2,3 milliards $. Hydro-Québec prévoyait alors verser 1,7 milliard $ en dividende.  

En raison des perspectives économiques plus sombres, la société d’État avait dû faire des provisions records pour pallier les risques de perte liés aux factures impayées. 

L’an dernier, Hydro-Québec a injecté 4,2 milliards $ dans son parc d’équipements à travers la province.  

Parmi les chantiers d’envergure, on retrouve la construction et le raccordement du complexe hydroélectrique de la Romaine (1550 MW), sur la Côte-Nord. La mise en service de la centrale est prévue pour 2022. 

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.