/news/world/guerre-en-ukraine

Découvrez les restes de combats sur le pont vers Kherson

Une équipe de CNN a visité un pont qui traverse des zones sous contrôle russe à Kherson, dans le sud de l'Ukraine, vendredi matin. 

• À lire aussi: Kiev: objectif militaire russe numéro un

• À lire aussi: Les sanctions actuelles contre la Russie d'une portée «assez marginale»

• À lire aussi: Le pétrole se stabilise après la flambée des cours jeudi liée à l’Ukraine

Le correspondant de CNN en Ukraine a constaté les restes de combats qui ont fait rage à cet endroit : des grands cratères d’obus, des éclats, des incendies et une dizaine de véhicules blindés ukrainiens abandonnés ont été constatés. 

Plusieurs morts sont aussi rapportés, mais il semble que les Ukrainiens aient été en mesure de repousser les militaires russes à cet endroit précis. 

L’équipe de CNN a également remarqué des avions de chasse volant à basse altitude dans le secteur. 

capture d'écran | CNN

Selon les informations sur le terrain, les forces russes seraient juste de l'autre côté du pont dans des positions cachées. Pendant ce temps, les civils font toujours des allers-retours sur le pont, comme si rien ne s’était passé.

Des sirènes de raid aérien se font aussi régulièrement entendre à Kherson. 

Écoutez l’entrevue de Benoit Dutrizac avec André Sirois, avocat à l’ONU sur QUB radio :

Non loin de là, les forces russes ont annoncé avoir pris le contrôle d'un canal vital pour approvisionner en eau la Crimée, péninsule ukrainienne annexée par la Russie et qui souffrait de pénuries depuis huit ans.

capture d'écran | CNN

«Grâce à l'utilisation des régiments terrestres et des troupes aéroportées (...), les forces russes ont pu arriver jusqu'à la ville de Kherson ce qui a permis de débloquer le canal Nord-Crimée et de rétablir l'approvisionnement en eau de la péninsule de Crimée», a indiqué l'armée russe dans un communiqué jeudi soir.

Les autorités ukrainiennes avaient coupé les vannes de ce canal situé dans la région de Kherson, qui assurait 85% des besoins en eau de la Crimée, peu après l'annexion de la péninsule au printemps 2014.

capture d'écran | CNN

Depuis, la Crimée faisait face à de graves pénuries d'eau, notamment pendant les périodes de sécheresse en été. Le blocus du canal a également affecté l'agriculture de la péninsule, connue autrefois pour ses plantations de riz et de maïs.

Selon le gouverneur de Crimée, Sergueï Aksionov, après la prise de contrôle par l'armée russe, le canal pourrait de nouveau devenir opérationnel d'ici 48 heures.

La Russie a commencé jeudi son offensive en Ukraine, après la reconnaissance lundi par le président russe Vladimir Poutine de l'indépendance de territoires séparatistes ukrainiens du Donbass.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.