/news/politics

La SAQ retire les produits russes de ses tablettes

Les produits russes seront retirés des tablettes de la SAQ par solidarité pour le peuple ukrainien, annonce le gouvernement Legault.

Plus tôt dans la journée, Québec avait annoncé que le drapeau ukrainien sera dressé sur une tour de l’Assemblée nationale jusqu’à dimanche alors que le gouvernement Legault considère bannir la vodka russe des tablettes de la SAQ.

• À lire aussi: Sanctions «importantes et immédiates» sur l’économie russe

• À lire aussi: Rebond des marchés mondiaux, en l'absence de sanctions économiques majeures contre la Russie

• À lire aussi: EN DIRECT | Deuxième jour de combats en Ukraine

De passage à Repentigny pour une annonce locale, le premier ministre François Legault a précisé que son gouvernement discutait avec le fédéral afin de venir en aide aux pays limitrophes de l’Ukraine, aux prises avec un vague de réfugiés.

Une annonce devrait être faite en ce sens dans les prochains jours. Le stade olympique sera également illuminé aux couleurs de l’Ukraine.

Plus de vodka russe à la SAQ  

Cette mesure a été décidé afin de «pénaliser au maximum M. Poutine et la Russie».

«Tout ce qu’on est capable de faire au niveau économique, incluant la vente de produits russes, on est en train de le regarder actuellement», a expliqué le chef caquiste.

Par ailleurs, les échanges commerciaux entre la Russie et le Québec sont «limités», a-t-il précisé.

Une dizaine de produits en provenance de la Russie sont actuellement offerts sur les tablettes de la SAQ, a indiqué la société d’État tout en précisant qu’aucun réapprovisionnement n’était prévu pour le moment.

«Ce n'est pas le rôle de la SAQ de faire de la politique. Ceci étant dit, nous sommes sensibles à l'inquiétude de tous ceux et celles qui sont touchés par ce conflit ici comme ailleurs. Évidemment, dans l’hypothèse où les autorités gouvernementales compétentes prenaient des mesures touchant les importations en provenance de la Russie, la SAQ s’assurerait de les appliquer le cas échéant», a indiqué un de ses porte-parole, Yann Langlais-Plante.

Tout en son pouvoir           

Plus tôt aujourd’hui, le Parti québécois avait demandé que soit hissé le drapeau du pays sur une tour de l’Assemblée nationale, à Québec, en soutien au peuple ukrainien actuellement victime d’une invasion par la Russie.

«En tant que parti aspirant lui-même à l’indépendance de son peuple de manière démocratique, nous sommes on ne peut plus sensibles à l’appel à l’aide de l’Ukraine quant à son droit à s’autodéterminer démocratiquement. Jamais nous ne tolérerons qu’un conflit armé vienne remettre en cause l’intégrité d’une nation», a déclaré vendredi le chef du parti, Paul St-Pierre Plamondon, par voie de communiqué.

Ce dernier affirme que le Québec doit utiliser «tout ce qui est en son pouvoir» afin d’envoyer un message fort aux autorités russes qui ont envahi l’Ukraine plus tôt cette semaine.

«Un bon point de départ serait de cesser immédiatement la vente de produits russes à la SAQ, qui représente des millions de dollars par année», dit Paul St-Pierre-Plamondon.

Le Parti Québécois sera présent au rassemblement, ce dimanche, aux côtés des amis de l’Ukraine et des partisans de la démocratie à la place du Canada, à Montréal.

Au Parti libéral du Québec, on presse le gouvernement d’augmenter la capacité de parrainage pour les Ukrainiens qui souhaitent accueillir des proches et d’offrir un soutien accru aux organismes communautaires en mesure de les assister. L’opposition officielle réclame également qu’une aide financière soit offerte au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés ou à «tout autre organisme qui jouera un rôle de premier plan pour venir en aide aux réfugiés fuyant la guerre en Ukraine».

«L'attaque de la Russie en Ukraine est un drame sans nom. C'est une attaque frontale contre l'ensemble des démocraties. Nous sommes de tout cœur avec la communauté ukrainienne et tout doit être fait pour cesser cette invasion. Nous travaillerons avec tout le monde pour que le Québec puisse faire sa part», a dit la cheffe libérale, Dominique Anglade.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.