/news/world/guerre-en-ukraine

Des combats à l'intérieur de Kiev

 Consultez notre dossier complet sur l'invasion russe en Ukraine 

Des combats étaient en cours vendredi matin dans un quartier nord de la ville de Kiev, a constaté un journaliste de l'AFP, alors que les forces armées russes semblent resserrer l'étau autour de la capitale ukrainienne.

Des échanges de tirs et des explosions ont été entendus dans le quartier d'Oblonsky, tandis que plusieurs détonations sourdes étaient aussi entendues depuis le centre-ville.

• À lire aussi: EN DIRECT | Deuxième jour de combats en Ukraine

• À lire aussi: La Russie n’a seulement utilisé que 20 % de sa force, selon un expert en renseignements militaires

• À lire aussi: Le président ukrainien accuse les forces russes de viser aussi des zones civiles

Le ministère ukrainien de la Défense a indiqué sur sa page Facebook qu'il s'agissait d'une opération de sabotage des forces russes menée par un commando de soldats en reconnaissance.

Dans ce même message, le ministère ukrainien demande aux civils du quartier de prendre les armes.

«Nous demandons aux citoyens de nous informer des mouvements ennemis, faites des cocktails Molotov, neutralisez l'occupant!», est-il écrit dans ce message.

Au deuxième jour de l'invasion russe en Ukraine, les combats se multiplient aux abords de la capitale.

Plus tôt vendredi, les forces ukrainiennes avaient indiqué combattre des unités de blindés russes dans deux localités, Dymer et Ivankiv, respectivement à 45 et 80 km au nord de Kiev.

Écoutez le résumé de Philippe-Vinent Foisy et Maude Boutet sur QUB radio:  

L'avancée des «forces supérieures de l'ennemi a été arrêtée sur la rive de la rivière Teterov. Le pont au-dessus de la rivière a été détruit», avaient-elles affirmé.

L'état-major de l'armée a pour sa part dit avoir repris le contrôle de l'aéroport militaire d'Antonov à Gostomel, aux portes de la capitale ukrainienne, et qui étaient tombé la veille lors d'un assaut des forces russes.

«Une unité tactique des forces de défense tient l'aérodrome de Gostomel où les troupes aéroportées russes avaient pénétré hier», a-t-il dit sur Facebook également.

L'AFP n'était pas en mesure de confirmer cette information.

Écoutez l'entrevue de Philippe-Vincent Foisy avec Cyril Horiszny, habitant de la ville de Lvil en Ukraine, sur QUB radio:

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.