/news/world/guerre-en-ukraine

Elon Musk affirme que le service internet Starlink est activé au-dessus de l'Ukraine

Elon Musk a affirmé samedi, dans un tweet en réponse à l'appel d'un responsable ukrainien, que son groupe SpaceX avait activé le service internet par satellite Starlink en Ukraine et que la société envoyait des équipements dans le pays.

• À lire aussi: Volodymyr Zelensky: l’impossible ascension du président de l’Ukraine

• À lire aussi: Face à la violence russe, les Européens augmentent les livraisons d'armes à l'Ukraine

• À lire aussi: Sanctions économiques: des jours difficiles pour les milliardaires russes

«Le service Starlink est maintenant en fonction. D'autres terminaux sont en route», a affirmé sur Twitter le patron de Tesla et du groupe astronautique SpaceX.

Dix heures plus tôt, le vice-premier ministre ukrainien Mykhailo Fedorov avait interpellé le milliardaire sur le réseau social, lui demandant de fournir à l'Ukraine des stations Starlink.

«Pendant que vous essayez de coloniser Mars, la Russie essaye d'occuper l'Ukraine ! Si vos fusées atterrissent avec succès depuis l'espace, des roquettes russes attaquent des civils ukrainiens ! Nous vous demandons de fournir à l'Ukraine des stations Starlink», a écrit samedi matin le responsable ukrainien, en charge du secteur numérique.

Il a aussi appelé Elon Musk à encourager «les Russes sains d'esprit» à s'opposer à leur gouvernement.

SpaceX a lancé vendredi une deuxième cargaison d'une cinquantaine de satellites Starlink destinés à fournir une connexion internet à des clients dans le monde entier.

Samedi, il n'était pas clair comment les utilisateurs en Ukraine avaient les capacités au sol de recevoir le service.

Consultez notre dossier complet sur l'invasion russe en Ukraine 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.