/finance/homepage

Projet dans le Maine: Hydro-Québec pourrait perdre plus de 500 millions $

STOCKQMI-HYDRO-QUEBEC

Photo d'archives, Agence QMI

Advenant que le projet de ligne électrique d’Hydro-Québec dans le Maine ne se concrétise finalement pas, la société d’État pourrait devoir se résoudre à inscrire une perte totalisant plus de 500 millions $ dans ses dossiers.

• À lire aussi: Un chèque record de 2,67 G$ d’Hydro-Québec

• À lire aussi: Hydro-Québec compte verser 400 M$ à sa concurrente

C’est à tout le moins ce qui ressort du rapport annuel du fournisseur d’énergie des Québécois dévoilé la semaine dernière.

Amorcée en janvier 2021, la construction de la ligne d’interconnexion des Appalaches-Maine, dans le cadre du projet New England Clean Energy Connect (NECEC), a été interrompue en novembre à la suite d’un référendum dans le Maine qui a permis de bloquer le projet.

Or, Hydro-Québec avait déjà dépensé, en date du 31 décembre 2021, 347 millions $ pour la construction de la ligne électrique. De plus, la société d’État doit verser 189 millions $ en vertu de diverses ententes liées au projet, pour un total de 536 millions $ déjà investis dans NECEC.

«Si le projet devait être abandonné, certains coûts comptabilisés à titre d’immobilisations corporelles en cours [...] seront imputés aux résultats», a reconnu la société d’État dans son rapport.

Hydro-Québec a aussi indiqué, dans son rapport, qu’elle croit toujours en son projet visant à fournir 9,45 TWh d’énergie au Massachusetts et 0,5 TWh au Maine pendant une période de 20 ans.

«Nous demeurons convaincus de la valeur, des mérites et de l’importance du projet NECEC. Des procédures judiciaires sont en cours afin de déterminer la validité de la législation découlant du résultat référendaire», peut-on lire dans le document.

Selon la société d’État, l’énergie fournie par NECEC au Massachusetts et au Maine doit permettre d’alimenter en électricité 1,3 million de ménages. L’usage de l’hydroélectricité dans ces États doit aussi permettre d’éviter l’émission de centaines de milliers de tonnes de CO2, équivalent au retrait d’environ 750 000 voitures de sur les routes.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.