/sports/homepage

Sécurité renforcée pour Alexander Ovechkin

Le directeur général des Capitals de Washington, Brian MacLellan, admet que la vie pour les joueurs russes de sa formation, particulièrement Alexander Ovechkin, est loin d’être facile ces jours-ci. 

• À lire aussi: EN DIRECT | 8e jour de guerre en Ukraine

• À lire aussi: Le Québec, un sanctuaire pour les réfugiés ukrainiens de la guerre

Le mécontentement et le ressentiment d’une bonne partie de la communauté locale à l’égard de tout ce qui représente la Russie est palpable. L’invasion de l’Ukraine ordonnée par le président Vladimir Poutine reste inacceptable aux yeux de nombreuses personnes, qu’elles soient ou non des partisanes des Capitals. D’ailleurs, le DG a affirmé au réseau NBC Sports que le numéro 8 et son entourage immédiat bénéficiaient d’une sécurité renforcée.  

«Les gens veulent s’en prendre à eux et à leurs familles. Celles-ci sont là et ont des maisons. La situation est difficile», a convenu MacLellan de manière générale.

Photo d'archives, AFP

Soutien indéfectible

Toutefois, le cas d’Ovechkin - qui s’est affiché aux côtés de Poutine dans les dernières années - est unique pour l’organisation de la capitale américaine, car il est question ici du visage de la concession et d’une des marques principales de la Ligue nationale de hockey. Le dirigeant en est bien conscient.

«Il est une bonne personne, c’est un individu émotif et il prend les choses personnellement, a affirmé MacLellan. Je pense qu’il s’est retrouvé sous une pression incroyable. Vous savez, pour nous, il s’agit de bien le soutenir. Il a été le symbole de notre équipe et du hockey dans cette région. Sa famille a grandi ici, ses enfants viennent d’ici. À cause de son statut, il a été placé dans un contexte difficile à maîtriser. Cette situation n’est peut-être pas celle qu’il avait imaginée. C’est dur pour lui.»

AFP

Aussi, les canaux de communication entre la direction des «Caps» et Ovechkin sont bien ouverts et entretenus.

«Nous lui parlons, a confirmé le DG. Il reçoit de la pression de tous les côtés : de l’Amérique du Nord, de la Russie, de sa famille, de différentes personnes. Il essaie de comprendre tout cela. Donc, on tente de le soutenir. On discute avec lui et des gens lui parlent également. Que pouvons-nous faire pour l’aider? Lui fournir ce qui est nécessaire pour lui permettre de traverser cela.»

AFP

Ovechkin a déjà subi les conséquences de la décision de son pays. Il a notamment vu l’entreprise CCM cesser l’utilisation de son image pour la promotion de ses produits. Depuis le début du conflit armé, le 24 février, le hockeyeur russe a récolté deux points en trois sorties. Sur la patinoire, les Capitals avaient rendez-vous à domicile avec les Hurricanes de la Caroline, jeudi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.