/news/society

Violence conjugale: Québec investit 2,4 millions $ pour protéger les victimes

La ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest

Photo d'archives, AGENCE QMI

La ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest

Le gouvernement du Québec compte investir 2,4 millions $ pour que toutes les régions soient dotées d’une cellule d’intervention rapide en cas de violence conjugale.

Cette somme sera versée dans 17 nouveaux projets, a indiqué la ministre responsable de la Condition féminine Isabelle Charest, lundi. Les projets seront mis en œuvre dans 10 régions, permettant ainsi d’assurer une intervention rapide dans toutes les régions de la province.

«Grâce à cet investissement, les organismes et partenaires de toutes les régions bénéficieront désormais de plus de ressources financières pour agir efficacement afin d'instaurer un filet de sécurité autour des femmes victimes de violence conjugale et de leurs enfants, et pour intervenir auprès des auteurs», a déclaré Mme Charest.

Les projets retenus par le gouvernement devront répondre à deux objectifs précis, soit «de développer des cellules d'intervention rapide servant à assurer un filet de sécurité autour des victimes de violence conjugale, de leurs enfants et de leur conjoint ou ex-conjoint, et ce, afin de prévenir les homicides conjugaux» et «d'assurer la formation, la concertation et le travail des intervenantes et intervenants visant à prévenir des homicides conjugaux».

Rappelons qu’une aide financière de 1,1 million $ a été accordée en mars 2021 afin de créer huit cellules d’interventions rapides dans les régions du Bas-Saint-Laurent, de la Capitale-Nationale, de la Mauricie, de l’Abitibi-Témiscamingue, de Laval, de Lanaudière et de la Montérégie.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.