/news/techno

Une source de désinformation sur la guerre en Ukraine

MARTIN ALARIE / AGENCE QMI / JOURNAL DE MONTREAL

Bien que le «convoi de la liberté» s’essouffle, la désinformation sur les forums Telegram dédiés au convoi de camionneurs persiste, notamment en ce qui concerne la guerre en Ukraine.

• À lire aussi: EN DIRECT | 13e journée de bombardements

• À lire aussi: Facebook: des «millions de Russes bientôt privés d'informations fiables», affirme Meta

Les théories du complot sont toujours au cœur des conversations poussant même certains à accorder un soutien à la Russie. L’implication des pays occidentaux dans le conflit y est, entre autres, dénoncée.

Bien qu’il soit difficile d’attribuer des motivations aux personnes qui participent à ces forums, il semble que ces forums proconvoi soient passés de la désinformation sur la COVID-19, à la désinformation sur la guerre en Ukraine, a expliqué un expert rencontré par Global News.

«Nous pouvons voir des images où ils partagent des photos du centre commercial en Ukraine avec une croix gammée en arrière-plan et soutiennent en quelque sorte le récit de Poutine, qui est de dénazifier l’Ukraine», a ainsi indiqué Carmen Celestini, candidate au postdoctorat à la Disinformation Projet à l’Université Simon Fraser. Cette dernière ajoute que lorsqu’elles sont partagées hors contexte, ses images peuvent soutenir le président russe et justifier son invasion.

La désinformation ailleurs 

Alors que le mouvement continue de répandre de fausses nouvelles sur Telegram, certains se servent d’autres plateformes pour véhiculer leurs opinions sur le sujet.

«Les grands médias veulent vous convaincre que nous pouvons financer Al-Quaïda et les néonazis ukrainiens, mais que nous ne pouvons pas permettre à GoFundMe de distribuer les millions amassé pour le Convoi de la Liberté», a écrit un utilisateur ayant 29 000 abonnés sur Twitter.

Selon un rapport de Mythos Labs, «le volume de tweets sur l’Ukraine partageant de la désinformation ou de la propagande prorusse a aussi augmenté par plus de 1000 % au cours des deux dernières semaines de février.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.