/news/culture

Spotify tire un trait sur ses abonnés payants en Russie

Le géant suédois de la musique en ligne Spotify tire un trait sur ses abonnements payants en Russie, rendus quasi impossibles par les sanctions sur les cartes bancaires et moyens de paiements dans le pays, a-t-il annoncé jeudi.

• À lire aussi: Ukraine: Spotify ferme ses bureaux en Russie et retire des contenus

«Du fait des nouvelles restrictions mises en places par les principaux fournisseurs de paiement, la majorité des utilisateurs Premium en Russie ne peuvent plus effectuer leurs paiments», a affirmé à l'AFP un porte-parole du numéro un mondial des plateformes audio.

Les comptes payants «seront annulés si le paiement mensuel échoue et le compte sera automatiquement basculé vers notre service gratuit», a-t-il précisé dans une déclaration écrite.

Spotify n'a pas confirmé dans l'immédiat le nombre d'abonnés qu'il va perdre en Russie mais selon le magazine américain Variety, il compte revoir à la baisse de 1,5 million sa prévision d'abonnés à la fin du premier trimestre.

Le service gratuit reste lui disponible «pour permettre au flux mondial d'informations» de continuer à circuler, indique le numéro un mondial des podcasts, soulignant «que l'art et l'information sont des forces puissantes du bien».

Le groupe coté à New York avait déjà annoncé la semaine dernière la fermeture de ses bureaux en Russie et le retrait des contenus sponsorisés par l'Etat russe de son site.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.