/finance/homepage

Un conseiller au salaire secret pour les patrons d’Hydro-Québec

JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

La PDG d’Hydro-Québec, Sophie Brochu, et son comité de direction s’offrent un conseiller stratégique, dont le salaire est un secret. Il s’agit d’un ancien membre de la haute direction sous le règne de l’ex-PDG Éric Martel.

L’ancien président d’Hydro-Québec Innovation, équipement et services partagés Réal Laporte est aujourd’hui conseiller stratégique du comité de direction, peut-on voir dans l’organigramme de 2021 de la société d’État.

Un poste qui «est à la discrétion de la PDG», a répondu au Journal de Montréal la porte-parole d’Hydro-Québec Caroline Des Rosiers, assurant que ce n’est pas la première fois que le comité bénéficie de l’apport d’un conseiller.

En septembre 2016, Éric Martel avait nommé Élie Saheb pour le soutenir.

Réal Laporte, conseiller stratégique du comité de direction de la société d’État.

Photo tirée du site internet d’Hydro-Québec

Réal Laporte, conseiller stratégique du comité de direction de la société d’État.

Dans le rapport annuel d’Hydro-Québec pour l’année financière 2020, il est mentionné que M. Laporte avait quitté l’organisation le 30 novembre. 

Son salaire de base était alors de 450 772 $, en plus de ses autres avantages et d’une prime de 136 969 $, pour un total de 627 240 $.

La Presse écrivait en avril 2020 que dans le cadre de changements apportés à la haute direction par Mme Brochu, M. Laporte devait partir pour la retraite.

Sur son profil LinkedIn, l’ex-cadre mentionne occuper la fonction de conseiller stratégique depuis juin 2020, soit deux mois après l’arrivée de Mme Brochu comme PDG.

Mandat renouvelable

Hydro-Québec a indiqué au Journal que le présent mandat de M. Laporte est valide jusqu’en juin 2022 et qu’il est renouvelable.

Impossible toutefois de connaître la rémunération définie dans son contrat. La société d’État répond qu’il s’agit «d’une information confidentielle».

«Pour l’année 2021, la rémunération versée était inférieure à celles [des cinq plus hauts dirigeants] qui se retrouvent au rapport annuel. Il en sera de même pour 2022», a souligné Mme Des Rosiers.

Le montant le moins élevé pour un salaire de base dans la liste des cinq cadres les mieux payés, qui comprend Mme Brochu, est de 400 000 $.

Hydro-Québec dit lui avoir offert ce mandat «compte tenu de son importante expérience et de sa connaissance de l’entreprise», et du fait qu’il soit «une sommité du domaine du développement et de la réalisation de projets d’infrastructure au Québec».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.