/news/world/guerre-en-ukraine

Maire ukrainien enlevé par les Russes: Zelensky demande l'aide de Macron et Scholz

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé samedi le président français Emmanuel Macron et le chancelier allemand Olaf Scholz à aider à faire libérer le maire de la ville ukrainienne de Melitopol, enlevé la veille par les Russes selon Kyïv.

• À lire aussi: Chrystia Freeland espionnée par la Russie depuis 30 ans

• À lire aussi: Ukraine: «Il n’y a plus de ville sûre ici»

• À lire aussi: Ukraine: les forces russes encerclent Kyïv et bloquent Marioupol

«Durant la nuit et aujourd'hui, nous parlons à nos partenaires de la situation avec notre maire. Notre exigence est claire: il faut qu'il soit libéré immédiatement (...) J'ai déjà téléphoné au chancelier Olaf Scholz. J'ai parlé au président Emmanuel Macron (...), je parlerai à toutes les personnes nécessaires pour faire libérer nos gens», a déclaré M. Zelensky dans une vidéo diffusée par la présidence ukrainienne.

«Nous attendons des dirigeants du monde qu'ils nous montrent comment ils peuvent peser sur la situation», a-t-il ajouté.

Selon le président ukrainien et le Parlement, le maire Ivan Fedorov a été enlevé vendredi par des soldats russes qui occupent Melitopol, ville du sud de l'Ukraine à mi-chemin entre Marioupol et Kherson, parce qu'il «refusait de coopérer avec l'ennemi».

Selon la Rada, le Parlement ukrainien, le maire a été arrêté alors qu'il se trouvait au centre de crise de la ville pour s'occuper de questions d'approvisionnement.

Selon le président Zelensky, 2 000 Ukrainiens ont manifesté samedi à Melitopol contre l'invasion russe et pour réclamer la libération de leur maire.

«Entends-tu, Moscou? Si 2 000 personnes manifestent à Melitopol contre l'occupation, combien devriez-vous être à Moscou contre la guerre?» a-t-il lancé dans sa vidéo.

Avant l'invasion russe débutée le 24 février, Melitopol comptait un peu plus de 150 000 habitants.

Le président Zelensky a par ailleurs affirmé que la Russie était en train de subir «les pertes les plus importantes depuis des décennies».

«Ils n'ont jamais perdu autant en quelques jours», a-t-il assuré. «La plupart des armées du monde n'ont pas la quantité d'équipements que la Russie a perdus depuis l'invasion de l'Ukraine».

La Russie n'a fourni aucun bilan sur ses pertes depuis le 2 mars, date à laquelle elle avait reconnu près de 500 militaires tués et 1600 blessés dans ses rangs.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.