/news/tele

«Star Académie»: un Variété surprenant et réjouissant

Jo�l Lemay / Agence QMI

Le menu du septième Variété de «Star Académie», ce dimanche, était copieux et alléchant, et l’alignement des numéros nous a effectivement laissés complètement repus, satisfait et joyeux, malgré le départ surprenant d’Audrey-Louise Beauséjour, qui n’a visiblement pas su convaincre les profs, ni le public.

• À lire aussi: «Star Académie» : Pierre Lapointe s’amuse avec les Académiciens

• À lire aussi: «Star Académie»: se démarquer en chantant

Après une ouverture enregistrée à l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal, Eloi a eu la lourde tâche de lancer le numéro en hommage au répertoire de Gerry Boulet et du groupe Offenbach.

Jo�l Lemay / Agence QMI

Outre l’intensité de Daniel Boucher, on retiendra surtout le duo entre Julien et Claude Cobra, de Bleu Jeans Bleu, sur «Seulement pour une aventure» dans une ambiance de confessionnal.

Olivier n’a pas souffert de la comparaison sur la chanson «Le chant de la douleur» face à Dan Bigras, Sarah-Maude et Lulu Hughes se sont ensuite livrés à une chaude lutte de puissance et de beauté sur «Câline de blues».

Jo�l Lemay / Agence QMI

Face à Breen Leboeuf, Audrey-Louise a su trouver sa place sur «Mes blues passent pu dans porte», avant d’assister à une finale grandiose en compagnie de tous les invités et les Académiciens sur «Promenade sur mars». Autant pour l’ambiance que pour les performances vocales, ce numéro va rester comme un des moments magnifiques que l’on retiendra de cette saison.

Jo�l Lemay / Agence QMI

Lulu Hughes avait accepté de remplacer Brigitte Boisjoli, absente en raison d’une extinction de voix.

Mis en danger 

C’est en faisant honneur à ses Îles de la Madeleine natales qu’Eloi Cummings a tenté de garder sa place à l’Académie. Il a magnifiquement interprété «La ballade d’Irving Whale» de Zachary Richard, dans laquelle il assumait fièrement ses origines. Une très belle interprétation.

Joël Lemay / Agence QMI

Audrey-Louise Beauséjour n’a pas choisi un chemin facile en décidant de chanter «L’amour existe encore» pour se démarquer ce dimanche. Sa prestation semble avoir ébloui Marc Dupré qui lui a dit qu’elle avait fait une grande performance. Son commentaire a été confirmé par Gregory Charles. «Niveau de difficulté extrême, et performance spectaculaire», a indiqué le prof, en concluant que même Céline Dion se serait sans doute levée pour applaudir Audrey-Louise.

Jo�l Lemay / Agence QMI

Avec «I Won’t Let Go», de Rascal Flatts, Krystel Mongeau a choisi une chanson moins connue et en anglais pour tenter de convaincre le public et les profs, mais le texte lui parlait énormément. Son interprétation a été relativement sentie. «Bravo, c’était magnifique. Tu es splendide, en plus d’être exceptionnelle», a indiqué Lara Fabian, après avoir fait une danse de la joie.

Jo�l Lemay / Agence QMI

Cabaret 

Pierre Lapointe est un magicien. Avec peu de moyens, il a réussi à recréer l’ambiance d’un cabaret jazzy rétro où résonnaient les refrains des grands succès pop des années 1980-90. Devant un rideau rouge, les Académiciens ont repris «T’es dans la lune», «Danser pour danser» ou «Dors Caroline», réarrangées dans un style jazz. 

L’Urban Science Brass Band a finalement débarqué sur la scène alors qu’Eloi entamait «Voyager sans toi». La finale, avec Jérémy et Marily sur «Tourne la page», était magnifique. Le directeur artistique invité a fait un super travail qui a mis énormément d’énergie et de fun.

Jo�l Lemay / Agence QMI

Surprises 

La production avait réservé une grosse surprise à Camélia, puisqu’elle a vu arriver son père, Abderrahim Zaki, en direct sur le plateau de «Star Académie». Le père et la fille ne s’étaient pas vus et ni serrés dans leurs bras depuis près de deux ans. 

Jo�l Lemay / Agence QMI

«C’est la plus belle surprise que je peux avoir, s’est-elle exclamée en pleurant de joie. J’espérais qu’il puisse vivre l’aventure avec moi.» Son père devrait d’ailleurs aller visiter l’Académie de Waterloo, ce lundi.

L’univers joyeux et décomplexé du Québécois Jay Scøtt a apporté un vent de couleurs acidulées avec ses chansons «Broken» et «Copilote», sur laquelle Fouki a fait une arrivée surprise. Les Académiciens semblaient détendus et heureux de participer à ce numéro très rafraîchissant.

Jo�l Lemay / Agence QMI

Version country 

Guylaine Tanguay a récemment sorti un album de reprises en version country des grands succès de Ginette Reno. «Des croissants de soleil», «J’ai besoin d’un ami», «Un peu plus haut» résonnent différemment à nos oreilles avec de nouveaux arrangements, et avec les voix jumelées des Académiciens et de Guylaine Tanguay.

Jo�l Lemay / Agence QMI

Eloi a travaillé fort durant toute la semaine, le public a pu s’en apercevoir et a voté en masse pour le garder à l’Académie.

Jo�l Lemay / Agence QMI

«Vous êtes deux femmes exceptionnelles et deux grandes chanteuses, a expliqué Guylaine Tremblay, quelques minutes plus tard. Mais en se basant sur la prestation de ce soir, on a choisi de protéger Krystel.»

Jo�l Lemay / Agence QMI

Un sans-faute pour Olivier 

Eloi a confié avoir beaucoup travaillé durant la dernière semaine, et le résultat était évident ce dimanche. Un autre Académicien a passé beaucoup de temps à parfaire son interprétation, sa diction, sa respiration, et à travailler sur ses défis. Olivier a montré qu’il avait lui aussi beaucoup progressé. 

Jo�l Lemay / Agence QMI

Il a été d’une maîtrise et d’une justesse exemplaires tout au long du Variété. En duo avec Dan Bigras sur «Le chant de la douleur», on l’a senti solide et totalement à sa place. Malgré leurs différences d’âge et d’expérience, il s’est imposé avec facilité. 

Jo�l Lemay / Agence QMI

Plus tard, lors du numéro créé par Pierre Lapointe, il a facilement trouvé sa place dans le duo avec Sarah-Maude sur la chanson «T’es dans la lune». S’il a vocalement assuré chacune de ses apparitions, on l’a aussi vu bouger avec agilité. Les conseils des profs l’invitant à être moins statique et plus agile semblent avoir porté fruit.

Le groove de Julien 

Plus discret dans la quotidienne depuis le départ de Mathieu, Julien a visiblement pris son erre d’aller à l’Académie, ce qui risque de le mener très loin. En duo avec Claude Cobra dans l’hommage à Gerry, il a véritablement fait décoller la soirée. Le groove dans sa voix s’acclimatait très bien à l’ambiance du numéro.

Jo�l Lemay / Agence QMI

 Plus sobre dans son attitude, il a surtout brillé par sa présence vocale. On a également pu apprécier toute l’étendue de son talent lors de sa reprise de «Incognito», une bonne idée de Pierre Lapointe de lui avoir confié le mandat de réinterpréter du Céline Dion en version jazz. 

Jo�l Lemay / Agence QMI

Polyvalent, il s’est également intégré facilement dans l’univers de Jay Scøtt. Malgré son talent évident, Julien devrait être mis en danger juste pour avoir le plaisir de l’entendre en solo.

Jo�l Lemay / Agence QMI

Écoutez l'entrevue de Philippe-Vincent Foisy avec Audrey-Louise Beauséjour sur QUB radio:  

Ils poursuivent l’aventure 

Olivier Bergeron, 20 ans, Kedgwick (N.-B.)

Julien Charbonneau, 23 ans, Montréal

Sarah-Maude Desgagné, 23 ans, Amos

Marily Dorion, 26 ans, Sherbrooke

Édouard Lagacé, 27 ans, Cowansville

Jérémy Plante, 25 ans, Lévis

Camélia Zaki, 17 ans, Sherbrooke

Sauvé par le public

Eloi Cummings, 16 ans, Îles-de-la-Madeleine

Sauvé par les profs

Krystel Mongeau, 25 ans, Sherbrooke

La quotidienne de «Star Académie» est présentée, du lundi au jeudi, à 19 h 30, à TVA.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.