/finance/homepage

Un litige se dessine au Casino de Montréal

Les croupiers sont réunis aujourd'hui en assemblée spéciale pour se prononcer des moyens de pression. Ils veulent forcer l'employeur à réintégrer des employés licenciés.

Depuis ce matin, et tout de long de la journée, quelques centaines de croupiers se réunissent dans le sous-sol d’une église de la rue Island du quartier Pointe-Charles pour établir les prochaines actions à prévoir pour forcer en effet l’employeur à redonner le travail à ces croupiers qui ont perdu leur emploi il y a près de deux ans durant la pandémie.

courtoisie

Précisons qu’ils sont sans contrat de travail depuis 31 mars 2020, toujours en processus de négociations, mais le litige ici concerne selon le syndicat la réembauche de 124 croupiers et l’ouverture de l’entièreté des tables de jeu.

Dès mardi matin, les clients du Casino de Montréal seront témoins des premiers moyens de pression des croupiers qui porteront un chandail sur lequel seront écrites leurs revendications.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.