/news/world/guerre-en-ukraine

La Chine peut-elle convaincre la Russie de mettre fin à l’invasion de l’Ukraine?

Si la Chine se montre jusqu’ici réticente à agir en tant que médiateur, elle est la mieux positionnée pour convaincre Vladimir Poutine de mettre fin à l’invasion de l’Ukraine, estime l’ex-ambassadeur du Canada à Paris, Guy Saint-Jacques.

• À lire aussi: EN DIRECT | 23e jour de l’invasion russe en Ukraine

• À lire aussi: Biden met en garde sur les «conséquences» d'une aide de la Chine à la Russie

• À lire aussi: Rencontre entre Xi et Biden: «un conflit n'est dans l'intérêt de personne»

En entrevue à LCN, ce dernier croit que les intérêts commerciaux de la Chine devraient amener le président Xi Jinping à faire pression sur son homologue russe.

M. Saint-Jacques note que les sanctions imposées à la Russie ont des répercussions sur l’économie chinoise.

La réponse de l’Occident à l’invasion russe, selon lui, pourrait forcer la Chine à se mêler du conflit en tentant d’y mettre fin.

«Il y a beaucoup plus de solidarité entre les pays occidentaux et les sanctions font beaucoup plus mal», soutient Guy Saint-Jacques.

Ce dernier croit que la Chine doit évaluer où sont ses intérêts à long terme et les échanges commerciaux avec l’Europe et les États-Unis sont beaucoup plus importants qu’avec la Russie, explique-t-il. 

«Avec l’Europe, ce sont 800 milliards de dollars par année. Avec la Russie, ce sont 140 milliards», argumente M. Saint-Jacques.

De plus, la réponse internationale à l’invasion de l’Ukraine semble avoir convaincu le gouvernement chinois de ne pas prêter main-forte à l’armée russe. Si elle le faisait, une pluie de sanctions s’abattrait sur la Chine, soutient l’ex-ambassadeur.

Envahir Taïwan? 

Guy Saint-Jacques ajoute que la réaction de l’Occident au conflit en Ukraine pourrait bien avoir découragé les Chinois d’envahir Taïwan.

«Ils ont été surpris par la résistance ukrainienne, mais ils ont aussi été surpris par la réaction des pays occidentaux. Et je pense que maintenant, ils se rendent compte que s’ils voulaient lancer une invasion à Taïwan, il y aurait une forte réaction occidentale», indique-t-il.

Pour voir l’entrevue complète, visionnez la vidéo ci-haut.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.