/news/politics

Le PLQ propose un prolongement du congé parental pour les parents sans service de garde

Le Parti libéral du Québec propose un prolongement de six mois du congé parental pour les nouveaux parents qui n’ont pas réussir à trouver une place en service de garde.

La cheffe libérale Dominique Anglade a fait cette annonce samedi matin lors d’un rassemblement organisé par le collectif «Ma place au travail», un regroupement de parents qui témoigne de leur insatisfaction par rapport à la pénurie de place en garderie et de la défaillance du guichet d’accès unique «La Place 0-5».

«Nous devons en faire davantage pour soutenir les jeunes familles et plus particulièrement les femmes. Pour ma formation politique, l’accès aux services de garde devrait être un droit au même titre que le droit à l’éducation», a-t-elle déclaré par voie de communiqué.

La cheffe était accompagnée de ses porte-paroles en matière de famille et de condition féminine, Jennifer Maccarone et Isabelle Melançon. «Je trouve ça inacceptable que des parents et, majoritairement des femmes, doivent sacrifier leur carrière, car elles n’ont pas accès à un service de garde», a ajouté la députée de Verdun.

En plus du prolongement du congé parental, la cheffe de l’opposition officielle propose, notamment, de compléter le réseau en 5 ans afin que les 51 000 enfants sur la liste d’attente aient une place et de convertir 67 000 places non subventionnées en places subventionnées afin que tous les parents déboursent le même tarif, soit 8,70 $.

Les libéraux proposent également de «faire de l’accès aux services de garde un droit comme celui prévu dans la loi sur l'instruction publique».

«Avec la CAQ, l’accès aux services de garde a reculé au Québec. Lorsque le premier ministre déclenchera les élections, son gouvernement aura fermé plus de places en service de garde qu’il en aura ouvert. Un bilan négatif», a ajouté Mme Maccarone, la députée de Wesmount-Saint-Louis.

«À quelques jours du budget, la CAQ doit se rendre compte de l’impact économique qu’a eu leur inaction dans le dossier des services de garde. Nous sommes dans une pénurie de main-d’œuvre comme nous n’en avons jamais connu, mais en limitant le retour au travail des femmes, la CAQ nuit aussi à notre épanouissement économique», a ajouté Dominique Anglade.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.