/regional/saguenay

Hausse des cas de COVID-19: le Saguenay-Lac-Saint-Jean n’est pas épargné

Les infections à la COVID-19 repartent à la hausse au Québec et le Saguenay-Lac-Saint-Jean n'y échappe pas.

• À lire aussi: Port du masque: un certain relâchement au Québec

• À lire aussi: 7 choses à retenir du point de presse du Dr Boileau

• À lire aussi: Une 4e dose de vaccin recommandée aux Québécois les plus vulnérables

En une journée, le nombre de cas actifs est passé de 585 à 672, mercredi.

La santé publique régionale constate que le virus a recommencé à circuler chez les travailleurs de la santé. Le nombre d'employés du réseau de la santé, absents du travail en raison de la COVID-19, a presque doublé en une semaine.

«Dans le réseau de la santé, on est passé de 154 à 281 [employés] en huit jours. Donc, ça démontre qu'il y a une circulation du virus qui est quand même assez importante, quand ça touche les employés à ce point-là», a indiqué le directeur régional de la Santé publique, Dr Donald Aubin.

Alors que les autorités provinciales de la santé ont confirmé mercredi que le variant BA.2 représentait actuellement 50 % des cas au Québec, il n’est pas possible pour le moment de savoir la place qu’il occupe au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Mais avec la hausse des cas et la présence confirmée du variant BA.2, que l’on dit de 30 à 40 % plus contagieux qu’Omicron, le directeur régional de la santé publique demande à la population de demeurer vigilante.

«Il ne faut pas baisser la garde. Avec l’arrivée du printemps, ça nous tenterait de passer à autre chose. Mais il y a encore une circulation et il vaut mieux éviter qu'il y en ait trop et qu'on se retrouve encore avec des ralentissements dans les hôpitaux», a affirmé le docteur Aubin, en ajoutant qu’il n’y a cependant pas lieu de paniquer.

Il a rappelé l’importance de respecter les mesures de base jusqu’à nouvel ordre, c’est-à-dire la distanciation, le port du masque et le lavage des mains.

Nouvelle opération de vaccination

Les équipes de vaccination du Saguenay-Lac-Saint-Jean se préparent à administrer une quatrième dose aux personnes vulnérables.

L’opération pourrait débuter dès la semaine prochaine, d’abord dans les CHSLD et ensuite dans les résidences privées pour aînés (RPA).

Selon le dernier bilan, 27 éclosions étaient en cours dans la région, dont plusieurs touchaient des résidences pour aînés.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.