/news/world/guerre-en-ukraine

L'armée russe dit qu'elle va désormais se concentrer sur l'Est de l'Ukraine

La Russie a dit vendredi vouloir désormais concentrer ses efforts sur la «libération» de l'Est de l'Ukraine et reconnu la mort de 1 351 de ses soldats depuis le début de son offensive militaire en Ukraine.

• À lire aussi: EN DIRECT | 30 jours de bombardements et de combats

• À lire aussi: Un nouveau général russe tué en Ukraine, affirme Kyïv

«Les principaux objectifs de la première phase de l'opération ont été remplis. Les capacités de combat des forces ukrainiennes ont été réduites de manière importante, ce qui permet (...) de concentrer le gros des efforts sur l'objectif principal: la libération du Donbass», déclaré l'adjoint au chef de l'état-major russe Sergueï Roudskoï.

Les principales avancées de la Russie ont eu lieu dans l'est et le sud de l'Ukraine, mais elle n'a pas conquis de grandes villes.

RUSSIA-UKRAINE-CONFLICT

AFP

Le Donbass ukrainien est contrôlé en partie depuis 2014 par des séparatistes pro-russes. Juste avant l'offensive du 24 février, la Russie avait reconnu leur indépendance, et a lancé son intervention militaire dans le but officiel de les protéger d'un «génocide» orchestré par le pouvoir ukrainien.

«1 351 militaires ont été tués et 3 825 blessés», a en outre déclaré l'adjoint au chef de l'état-major russe lors d'un point de presse.

Le précédent bilan officiel de Moscou, datant du 2 mars, annonçait la mort de 498 soldats russes en Ukraine. Kiev, de son côté, fait état de pertes beaucoup plus lourdes dans les rangs de l'armée russe.

M. Roudskoï a également qualifié de «grosse erreur» la livraison d'armes à Kiev par les pays occidentaux. «Cela prolonge le conflit, augmente le nombre de victimes et n'aura aucune influence sur l'issue de l'opération» a-t-il déclaré.

Écoutez Loic Tassé au micro de Benoit Dutrizac sur QUB radio : 

Il a en outre ajouté que la Russie «répondrait en conséquence» si l'Otan mettait en place une zone d'exclusion aérienne au-dessus de l'Ukraine, ce que Kiev réclame sans succès depuis plusieurs semaines.

Par ailleurs, la Russie a accueilli 419 736 réfugiés originaires de l'est de l'Ukraine depuis le début de l'opération, a déclaré Mikhaïl Mizintsev, directeur du Centre national russe de gestion de la défense, lors de la même réunion avec la presse.

«L'armée russe va continuer de mener cette opération militaire spéciale jusqu'à ce que tous les objectifs soient atteints», a de son côté affirmé le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

Le Kremlin a dit vouloir «dénazifier» et «démilitariser» son voisin pro-occidental.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.