/news/world/guerre-en-ukraine

GB: les sanctions contre la Russie pourront être levées avec la paix

Les sanctions britanniques décidées contre la Russie après son invasion de l’Ukraine pourraient être levées si Moscou s’engageait à respecter un cessez-le-feu total et retirait ses troupes, a déclaré samedi la ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss. 

• À lire aussi: Joe Biden qualifie Vladimir Poutine de «boucher»

• À lire aussi: L'Ukraine dit avoir repris aux Russes le contrôle d'une ville dans le nord-est

• À lire aussi: La ville où vit le personnel de Tchernobyl occupée par les Russes, selon Kyïv

Dans une longue interview, Mme Truss a précisé que le Kremlin devait également s’engager à ne plus commettre d’agression contre l’Ukraine pour que les sanctions imposées à l’encontre de centaine de personnalités et entités russes soient levées.

À l’égal d’autres pays occidentaux, le Royaume-Uni a pris des sanctions contre plus de 1 000 individus et entreprises russes ou bélarusses au cours des dernières semaines, la dernière salve datant d’il y a deux jours.

«Les sanctions ne pourront disparaître qu’avec un cessez-le-feu total et le retrait (des troupes), mais aussi avec l’engagement de ne plus commettre d’agressions» contre l’Ukraine, a déclaré Mme Truss au journal Sunday Telegraph, précisant que ces sanctions pourraient être réimposées en cas de nouvelle agression.

Ces déclarations font écho à celles du secrétaire d’État américain Antony Blinken indiquant que les sanctions contre la Russie «n’ont pas été conçues pour être permanentes» et qu’elles pouvaient disparaître si Moscou changeait d’attitude.

La ministre britannique a également indiqué avoir mis sur pieds une unité spécialisée dans les négociations au sein de son ministère pour assister l’Ukraine dans ses pourparlers avec la Russie.

Elle a toutefois averti qu’elle ne pourrait être utile qu’une fois que les «Russes seront sérieux» dans leur volonté de négocier.

«Je ne crois pas qu’ils soient sérieux maintenant et c’est pourquoi j’ai dit qu’il fallait se montrer durs pour obtenir la paix», a-t-elle ajouté.

Il est donc nécessaire de «doubler les sanctions» et «doubler les armes que nous envoyons à l’Ukraine», a-t-elle assuré.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.