/news/coronavirus

«La montée du variant BA.2 est préoccupante»

Le Québec n’est pas encore entré dans une sixième vague de COVID-19, mais s’en approche tranquillement, a soutenu le directeur national de la santé publique par intérim, Luc Boileau, dimanche.

• À lire aussi: «On doit apprendre à vivre avec le virus», dit un expert

• À lire aussi: Le rôle clé des pharmaciens pour refonder le système de santé

«Je ne peux pas confirmer officiellement qu’il s’agit d’une sixième vague», a affirmé le Dr Boileau lors d’un point de presse visant à faire le point sur la propagation du virus.

La hausse rapide des infections dans la province, jugée «préoccupante» par le responsable, est largement attribuable à la diffusion du sous-variant BA.2, issu du variant Omicron de la COVID-19.

«Il y a au moins le deux tiers des cas de COVID qui sont des cas de BA.2 au Québec», a affirmé le Dr Boileau dimanche en rappelant que le nouveau variant serait au moins 40 % plus contagieux qu’Omicron.

En raison de la propagation du virus, 107 nouvelles hospitalisations liées à la COVID-19 samedi, un sommet depuis la cinquième vague. «C’est un chiffre qui nous préoccupe. Depuis lundi dernier, c’est différent de la tendance des autres semaines. On voit que ça remonte», a reconnu le responsable de la santé publique.

Conséquemment, les Québécois doivent s’attendre à devoir continuer à porter leur masque au moins jusqu’au 15 avril, a reconnu le directeur national. Rappelons que le gouvernement avait auparavant laissé entendre que la consigne du port obligatoire du masque pourrait être levée avant la mi-avril, advenant une embellie dans les données de propagation du virus.

«Avec la levée de la plupart des mesures, on se préparait à une hausse de cas. C’était attendu», a rappelé le Dr Boileau.

D’ailleurs, le réseau de la santé est particulièrement affecté.

«En moins d’une semaine, on a autour de 60 % de plus de congés de travailleurs de la santé dus à la COVID», a souligné le directeur de la santé publique. Ainsi, 8600 travailleurs de la santé sont absents du travail en raison du virus.

Pour le moment, la hausse des cas et des hospitalisations se concentre principalement dans les régions de l’est de la province, tandis que la métropole semble relativement épargnée.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.