/regional/estduquebec/basstlaurent

La décentralisation, un enjeu important dans l'Est-du-Québec

La décentralisation au cœur de la réforme du système de santé, présentée mardi par le gouvernement Legault, suscite de nombreuses réactions, notamment dans l’Est-du-Québec, où c’est un enjeu important.

• À lire aussi: Christian Dubé dévoile 50 priorités pour réformer le réseau de la santé

Les attentes sont élevées concernant l’autonomie dans le réseau de la santé.

La centralisation a eu des effets en région. Québec souhaite décentraliser le système de santé et de services sociaux afin de rendre le réseau plus efficace et imputable. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, se donne 3 ans pour rebâtir le réseau.

Le député péquiste de René-Levesque, Martin Ouellet, est sceptique. Il espère que les promesses de décentralisation se feront rapidement. Il s'agit d'un enjeu important sur la Côte-Nord

«On comprend les intentions, mais tout va se détailler dans un plan à venir. Évidemment, moi, comme député de René-Levesque qui porte la décentralisation depuis plusieurs années, je vais assurément demander au gouvernement de la CAQ d’être plus clair à ce sujet. C’est ce que l’on voulait en 2018. La centralisation libérale a fait mal, alors on veut une décentralisation et même voir certains CISSS être éclatés sur le territoire pour plus de pouvoir et plus de gestionnaires qui accompagnent les équipes sur le terrain», a expliqué le député.

Le président du Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est-du-Québec, demeure sceptique face au plan.

Il estime que des choses simples pourraient être mises en place sur le terrain rapidement.

Les objectifs sur l’organisation du travail sont salués, mais il manque d’information pour le moment, selon Pier-Luc Bujold.

«J’espère que nous serons confondus, parce que, présentement, je fais partie de la catégorie des sceptiques, car il y a eu énormément de réformes en santé qui nous ont été annoncées depuis les 20 dernières années, mais concrètement ça s’est dégradé. Donc, je pense qu’il y a beaucoup de ventilation qui doit être faite. Le gouvernement doit prouver aussi qu’il veut écouter la base», a précisé le représentant syndical.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.