/sports/homepage

Des matchs des Sénateurs au Centre Vidéotron?

Les partisans de hockey de la ville de Québec pourraient assister à quelques matchs des Sénateurs d’Ottawa la saison prochaine, une idée qui aurait été lancée par le commissaire de la Ligue nationale (LNH), Gary Bettman.

Selon ce qu’a rapporté mercredi matin le quotidien «La Presse», des discussions ont été entamées à ce sujet par Québecor, le gouvernement québécois, la ligue ainsi que les Sénateurs. Cinq parties de la formation ottavienne pourraient donc être disputées au Centre Vidéotron. La même source a précisé que le grand patron du circuit avait évoqué un tel scénario durant son entretien avec le ministre des Finances, Eric Girard, en janvier dernier.

Par ailleurs, le commissaire adjoint de la LNH, Bill Daly, a confirmé l’information au «Journal de Québec», sans toutefois certifier que les démarches seront couronnées de succès. «L'intérêt a été exprimé et les discussions sont très préliminaires. Pas d'entente définitive pour le moment», a-t-il indiqué.

Ce fut le même son de cloche du côté du ministre Girard, qui a brièvement rencontré les médias en avant-midi.

«Quant aux rumeurs qui ont été véhiculées ce matin, je ne pourrai pas les commenter. [...] Il y a eu de l’intérêt exprimé de part et d’autre, mais à ce stade-ci, c’est préliminaire.»

Montrer le potentiel de Québec  

L’un des objectifs de cette possible initiative serait de montrer que Québec constitue un marché viable pour la LNH. Un montage financier quant à la présentation des parties des Sénateurs serait déjà en préparation, d’après «La Presse». La concession de la capitale fédérale exigera une compensation pour céder les matchs non présentés à son domicile, le Centre Canadian Tire.

Aussi, même si la tenue de duels de saison de la LNH a d’excellentes probabilités d’attirer de larges foules, le gouvernement Legault pourrait être appelé à éponger des pertes financières, s’il y en a.

Néanmoins, au nombre des obstacles sur la route des gens pilotant le dossier, il y la mort du propriétaire des Sénateurs, Eugene Melnyk, décédé lundi. Une annonce relative au projet est susceptible d’être mal reçue par la communauté d’Ottawa, en plus de représenter aux yeux de certains l’indice d’un déménagement à venir.

Mondial junior?  

Interrogé à propos de la nouvelle par le quotidien Ottawa Sun, le président des opérations d’affaires des Sénateurs, Anthony LeBlanc, a mentionné que l’idée d’organiser des matchs de son équipe au Centre Vidéotron provenait des représentants du gouvernement Legault, mais que le tout n’est pas allé plus loin. C’est plutôt un autre sujet qui était dans les carnets.

«Avons-nous tenu des discussions avec le gouvernement du Québec et Québecor? Oui, nous avons parlé simplement de la possibilité d’accueillir [conjointement] le Championnat du monde de hockey junior 2023», a répondu LeBlanc, mercredi. J’ai eu des pourparlers avec le ministre des Finances [Eric Girard]. J’ai parlé avec des gens de Québecor [...] et évidemment, nous avons discuté avec Tourisme Ottawa et la province de l’Ontario. Le mandat d’organiser le Mondial [à la place de la Russie] est arrivé lundi, mais nous savions que ça s’en venait.»

«Nous avons commencé des entretiens préliminaires dans les deux dernières semaines concernant une ville-sœur appropriée, a-t-il ajouté. Nous avons pensé immédiatement à Gatineau et Québec, puis ces conversations ont eu lieu.»

Eric Girard a corroboré les dires du dirigeant en mêlée de presse. «Je peux dire qu’on travaille concrètement avec Québecor et les Sénateurs pour amener le Championnat du monde de hockey junior à Québec et à Ottawa», a-t-il émis après avoir offert ses condoléances à la famille de Melnyk.

Le Centre Vidéotron accueille notamment les rencontres des Remparts de Québec, de la LHJMQ, ainsi que de nombreux spectacles et événements sportifs.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.