/finance/homepage

Norda Stelo: une technologie pour suivre l'état des ponts et des viaducs en temps réel

Grâce à une technologie innovante, la compagnie Norda Stelo est en mesure de suivre l’état d’ouvrages de génie civil en temps réel.

• À lire aussi: Budget Girard: des investissements «historiques» en infrastructures, mais un lent rattrapage

Norda Stelo est une firme de génie-conseil et de construction canadienne œuvrant à l'échelle mondiale. Parmi les mandats qu’elle remplit, elle inspecte des ouvrages tels que des ponts et des viaducs.

C’est justement sous un pont surveillé attentivement par Norda Stelo, celui de l’A-25, qu’Alex Brisson, président et chef de la direction de l’entreprise, a rencontré notre journaliste.

«Annuellement, on inspecte plus de 100 ponts à travers le Québec, soit pour le ministère des Transports, des concessions privées ou même pour le CN», a indiqué d’entrée de jeu M. Brisson, ajoutant que le pont de l’autoroute 25 est une des infrastructures pour lesquelles Norda Stelo produit des rapports sur une base annuelle.

Une solution hautement technologique

Sa notoriété, Norda Stelo l’a notamment acquise grâce à une solution technologique qui permet de suivre l'état des ponts ou d’autres types d’ouvrages de génie civil en temps réel.

Pour expliquer le fonctionnement de la solution, Benoit Bédard, qui en est l’architecte, a résumé: «C’est une plateforme informatique qui fait office de dossier médical pour des actifs comme un pont, donc ça sert à récolter toute l’information et à la structurer pour qu’on soit en mesure éventuellement, d’offrir des diagnostics basés sur ces données-là.»

M.Bédard a également spécifié que sur des ponts qui sont plus vieux, il était aussi fréquent d’installer capteurs permettant de voir les «signes vitaux» dans la plateforme. 

Ainsi, il est possible d’offrir un diagnostic plus précis et de donner les solutions au bon moment pour garder les ouvrages en vie plus longtemps.

Rareté de main-d’œuvre qualifiée

À l’heure actuelle, beaucoup d’ingénieurs partent à la retraite, ce qui fait que la main d’œuvre est très rare dans le secteur dans lequel évolue Norda Stelo.

À propos de cette situation préoccupante, Alex Brisson a déclaré: «50% de la connaissance va partir à la retraite sans remplacement ou sans numérisation.»

Toutefois, grâce à des solutions technologiques innovantes, l’équipe de Norda Stelo croit être équipée faire face à cet enjeu.

«L’idée de la plateforme Stelar était de pouvoir meubler cette connaissance-là et de la garder pour le futur et aussi de venir combler l’enjeu de pénurie de main-d’œuvre», a confié M.Brisson.

Beaucoup d’infrastructures vieillissantes au Québec

Lorsque questionné à savoir si l’intelligence artificielle allait permettre de le sauver le réseau routier vieillissant, Benoit Bédard a répondu: « L’important c’est d’avoir une donnée de qualité, une donnée pertinente, mais une fois qu’on a cette donnée-là, l’intelligence artificielle c’est un ensemble d’outils qui nous permettent de faire de meilleures prédictions, qui nous permettent de détecter des choses de façon plus préliminaire (...) et surtout d’apprendre pour construire de meilleurs modèles de prédiction dans le temps et aussi de meilleurs modèles de construction.»

«Si on est en préventif, on va éviter beaucoup de choses dans le futur, donc l’effet de la connaissance accompagnée de la plateforme va nous permettre de diagnostiquer, d’être en préventif (...) pour éviter d’avoir des catastrophes», a-t-il ajouté.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.