/news/world/guerre-en-ukraine

Pas de sanctions pour la moitié des 20 oligarques russes

La moitié des 20 milliardaires russes le plus riches ont été épargnés par les sanctions internationales imposées à la suite de la guerre déclarée par Moscou à l’Ukraine.

• À lire aussi: EN DIRECT | 36e jour de bombardements en Ukraine

• À lire aussi: Nouvelle tentative d’évacuer des civils bloqués à Marioupol

• À lire aussi: Les conseillers de Poutine craignent de lui dire la vérité

Si des magnats pesant pas moins de 200 milliards $ US ont été effectivement touchés par les sanctions transfrontalières, d’autres oligarques russes ayant des intérêts commerciaux sur les principaux marchés mondiaux n’ont pas été inquiétés, selon ce qu’a rapporté Bloomberg News.

Jusque-là, 10 milliardaires le plus riches ont été sanctionnés par le Royaume-Uni, alors que l’Union européenne en a sanctionné neuf et les États-Unis quatre, selon le média qui relève que seuls trois oligarques figurent sur les trois listes.
Bloomberg News note également que quatre des cinq hommes le plus riches de Russie n’ont été sanctionnés nulle part dans le monde, en raison probablement de leurs participations dans des entreprises d’énergie, de métaux et d’engrais.

Parmi eux figure Vladimir Potanin, à la tête d’une fortune de 30 milliards $ US, a indiqué Bloomberg News, ajoutant que le magnat de l’acier Vladimir Lisin et le président du géant pétrolier Lukoil PJSC, Vagit Alekperov, n’ont pas été sanctionnés.

L’homme d’affaires le plus riche de Russie Alexeï Mordachov, un proche du président Vladimir Poutine, a été déjà épargné par les sanctions du Canada et des États-Unis, alors qu’il possède des intérêts dans des entreprises canadiennes.

L’actionnaire majoritaire de la quatrième entreprise de sidérurgie russe a par ailleurs vu ses avoirs gelés par Bruxelles et Londres.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.