/news/coronavirus

Des milliers d’absences dans le réseau de la santé

La sixième vague fait à nouveau des ravages dans le réseau de la santé alors que le taux d’absentéisme atteint des records à Québec. 

• À lire aussi: Hospitalisé depuis deux mois malgré ses trois doses

• À lire aussi: La 4e dose élargie aux 60 ans et plus: une campagne de vaccination envisagée à l’automne

• À lire aussi: Le port du masque prolongé pour faire face à la 6e vague

Au CHU de Québec, qui comporte cinq centres hospitaliers, 640 travailleurs et travailleuses manquent à l’appel. 

Il s’agit du plus haut niveau d’absentéisme recensé depuis la pandémie. Le record précédent avait eu lieu pendant le début de la nouvelle année alors que 522 personnes étaient absentes. 

Cette situation inquiète, et la direction du CHU songe au délestage comme solution. 

«Quand on perd près de 100 travailleurs par jour, cumulatif pendant 10 jours, ça finit par avoir des impacts importants, et ces manœuvres-là ont des capacités limitées. On va devoir réduire des activités en ambulatoires ou en chirurgie», explique le Dr Stéphane Bergeron, directeur des services professionnels au CHU de Québec. 

Il se fait toutefois rassurant. La réduction des activités n’atteindra pas les mêmes niveaux que lors des précédentes vagues de la pandémie, mais juste assez pour permettre aux équipes en place d’avoir un peu de répit.

Du côté du CIUSSS de la Capitale-Nationale, on prévient que plus de 650 personnes manquent à l’appel et que la forte pression mise sur le réseau de la santé pourrait durer encore quelques jours. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.