/news/world/guerre-en-ukraine

Résumé de la 41e journée de guerre

Les bombardements se poursuivent en Ukraine pour une 41e journée alors que le président Zelensky doit s’exprimer aujourd’hui devant les membres du Conseil de sécurité de l’ONU.

FIL DE NOUVELLES

21h13 | «Il n’y a pas de mots pour décrire cette déshumanité»

Les nouvelles horreurs découvertes à Boutcha sont indescriptibles, croit Régine Laurent. 

«C’est comme s’il manquait des mots à la langue française pour être capable de décrire l’horreur, cette déshumanité», estime-t-elle.

19h43 | EN IMAGES | Le discret campement d'un millier de soldats russes en forêt

 

AFP

Ils étaient bien abrités sous une forêt de pins, à 3 km des premières habitations, en pleine campagne: au nord-ouest de Kyïv, un millier de soldats russes avaient établi un immense camp de base.

16h34 | Explosions dans la région de Lviv

Des explosions ont eu lieu mardi soir dans la petite ville de Radekhiv, à 70 kilomètres de Lviv, la grande cité de l'ouest de l'Ukraine, a annoncé un responsable local, appelant la population à se mettre à l'abri.

16h19 | «La Russie doit être tenue responsable de chaque meurtre à Boutcha», dit Trudeau

CANADA-POLITICS-TRUDEAU

AFP

Indigné par les exactions commises par la Russie à Boutcha, le premier ministre Justin Trudeau a réitéré que le président Vladimir Poutine et son régime seront tenus responsables des massacres de civils.

16h00 | EN IMAGES | Sanctions contre la Russie: la ville-usine de Lada au bord du gouffre

 

RUSSIA-UKRAINE-CONFLICT-SANCTIONS-AUTOMOBILE

AFP

Togliatti, ville «mono-industrielle», ne fait qu'un avec la gigantesque usine de voitures Avtovaz, premier constructeur de Russie. Mais à cause des sanctions internationales, cette cité et ses ouvriers risquent d'être entraînés dans un gouffre. 

15h40 | Au nord de Kyïv, une ville en ruines après le départ des Russes

AFP

La ville de Borodianka, méconnaissable, est comme éventrée. Les bâtiments, détruits, ont répandu leur contenu, principalement des vêtements, sur les cimes des arbres.

La longue route traversant la modeste ville, située à 50 kilomètres au nord-ouest de Kyïv, est bordée de ravages.

15h35 | Poutine mérite une «défaite écrasante»; le Canada devrait intervenir, selon un ex-ambassadeur

 

Les scènes d’horreurs constatées à Boutcha, ville délivrée des forces russes, prouvent que la communauté internationale devrait soutenir l’Ukraine contre les «barbares russes», croit Chris Alexander, ex-ambassadeur du Canada à Moscou. 

15h30 | Moscou dit avoir abattu deux hélicoptères venus évacuer des chefs militaires ukrainiens à Marioupol

L'armée russe a affirmé mardi avoir abattu deux hélicoptères ukrainiens cherchant à évacuer des chefs d'un bataillon nationaliste défendant le port assiégé de Marioupol, tout en appelant une nouvelle fois ces défenseurs à déposer les armes.

«Ce matin, 5 avril, autour de Marioupol, une nouvelle tentative du régime de Kiev pour évacuer des chefs du bataillon nationaliste Azov a été avortée. Deux hélicoptères ukrainiens Mi-8, essayant d'atteindre la ville depuis la mer, ont été abattus par des systèmes anti-aériens portatifs», a indiqué le porte-parole du ministère de la Défense, Igor Konachenkov.

15h07 | Washington va interdire mercredi «tout nouvel investissement» en Russie

Les États-Unis vont adopter mercredi, en coordination avec l'Union européenne et le G7, de nouvelles sanctions contre la Russie visant notamment à interdire «tout nouvel investissement» dans ce pays, selon une source proche du dossier.

Ces mesures punitives, imposées en réponse à l'invasion de l'Ukraine par Moscou, incluront en outre «des sanctions renforcées contre les institutions financières et entreprises publiques en Russie, et des sanctions contre des responsables gouvernementaux russes et leurs proches», a précisé à l'AFP mardi cette source.

14h38 | Trois hôpitaux de Mykolaïv bombardés en deux jours

AFP

Trois hôpitaux de Mykolaïv, dans le sud de l'Ukraine, «ont été touchés par des bombardements» dimanche et lundi, a indiqué mardi l'organisation non gouvernementale Médecins sans Frontières (MSF), présente sur place.

Au moment où l'équipe de quatre personnes de l'ONG entrait dans l'hôpital oncologique de la ville lundi après-midi, «plusieurs explosions ont eu lieu à proximité de notre personnel en l'espace d'une dizaine de minutes», raconte Michel-Olivier Lacharité, chef de mission MSF en Ukraine, dans le communiqué daté de Paris et Odessa.

14h26 | Ils ont fui l’Ukraine, mais continuent d’aider à distance

Après 41 jours de guerre, les forces russes continuent leur invasion en Ukraine, mais les personnes qui ont réussi à fuir le pays gardent espoir et aident leur nation dans ce combat.

Pour Tetiane Polchenko, une psychologue d’Odessa, il a été difficile émotionnellement de fuir alors que plusieurs membres de sa famille n’ont pas pu en faire autant. «On a eu peur, mais on aime notre pays, donc on essaie de les aider à distance comme on peut le faire», a-t-elle dit sur les ondes de QUB Radio, mardi.

14h16 | «Les troupes russes dans un état pitoyable»

Les pertes de soldats russes après 41 jours de guerre en Ukraine sont particulièrement élevées et risquent de rendre les choses très difficiles sur le terrain pour la suite de l’invasion de Poutine. 

Selon des experts de l’OTAN, on dénombrerait près de 40 000 soldats russes qui auraient été blessés, seraient disparus, ou faits prisonniers de guerre en un mois de guerre. 

14h06 | Boutcha vise à «torpiller» les négociations russo-ukrainiennes, accuse le ministre russe des Affaires étrangères

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a estimé mardi que la découverte de cadavres dans la ville ukrainienne de Boutcha était une «provocation» visant à faire échouer les négociations en cours entre Kyïv et Moscou.

«Une question se pose: à quoi sert cette provocation ouverte et mensongère (...) Nous sommes amenés à penser qu'elle sert à trouver un prétexte pour torpiller les négociations», a affirmé M. Lavrov, dans une vidéo diffusée à la télévision russe.

Des pourparlers se poursuivent entre l'Ukraine et la Russie. La semaine dernière, après une rencontre à Istanbul, Moscou avait annoncé réduire drastiquement ses activités militaires dans le nord de l'Ukraine.

13h04 | Poutine dénonce les pressions sur Gazprom en Europe et menace de représailles

Le président russe Vladimir Poutine a dénoncé mardi la «pression» exercée contre Gazprom en Europe, soulignant que nationaliser des actifs russes était «une arme à double tranchant». 

«La situation dans le domaine énergétique s’aggrave à cause de mesures grossières, qui ne sont pas liées au marché, notamment la pression administrative sur notre société Gazprom dans plusieurs pays européens», a-t-il dit à la télévision, lors d’une réunion consacrée au secteur agricole.

«Nous entendons déjà des déclarations de personnalités officielles à propos d’une nationalisation de certains de nos actifs. On peut aller loin comme ça. Que personne n’oublie qu’il s’agit d’une arme à double tranchant», a ajouté M. Poutine.

13h01 | La Grande-Bretagne a gelé 350 G$ du «trésor de guerre de Poutine»

La Grande-Bretagne a gelé 350 milliards de dollars de devises étrangères du régime russe, le «trésor de guerre» du président Vladimir Poutine, a annoncé mardi à Varsovie la ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss.

«Jusqu'à présent, nos sanctions ont eu un effet paralysant sur ceux qui alimentent et financent la machine de guerre de Poutine. Cette semaine, nous annoncerons que nous avons gelé plus de 350 milliards de dollars du trésor de guerre de Poutine», a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse commune avec son homologue polonais Zbigniew Rau.

10h57 | Zelensky devant l’ONU après l’onde de choc de Boutcha

AFP

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’exprime mardi devant le Conseil de sécurité de l’ONU, après l’onde de choc mondiale provoquée par la découverte de nombreux cadavres dans la ville ukrainienne libérée de Boutcha, où Kyïv accuse les Russes de massacre. 

10h38 | «Allégations crédibles» d'utilisation par la Russie d'armes à sous-munitions dans des zones peuplées»

L'ONU «a reçu des allégations crédibles selon lesquelles les forces russes auraient utilisé des armes à sous-munitions dans des zones peuplées au moins 24 fois» en Ukraine depuis l'invasion de fin février, a affirmé mardi devant le Conseil de sécurité une haute responsable de l'Organisation. 

«Les allégations selon lesquelles les forces ukrainiennes auraient utilisé de telles armes font également l'objet d'une enquête», a ajouté la secrétaire générale adjointe de l'ONU pour les Affaires politiques, Rosemary DiCarlo.

10h44 | La Russie, bannie du Mondial-2022, retire son recours contre la FIFA

10h20 | Une équipe de CNN frôle la mort près de Mykolaïv

Une équipe du réseau CNN a vu la mort de près alors qu’elle se trouvait dans un champ non loin de Mykolaïv, dans le sud de l’Ukraine. 

Alors que le correspondant Ben Wedeman expliquait à la caméra ce que faisaient les troupes ukrainiennes à cet endroit, et en précisant que les Russes semblaient loin, des tirs d’artillerie ont commencé à pleuvoir sur l’équipe.  

10h06 | Marioupol a «dépassé le stade de la catastrophe humanitaire», selon le maire de la ville

AFP

Marioupol a «dépassé le stade de la catastrophe humanitaire», a affirmé mardi à l'AFP le maire de cette ville du sud-est de l'Ukraine assiégée par l'armée russe, qualifiant d'«invivable» la situation des quelque 120 000 habitants toujours sur place.

«Nous avons dépassé le stade de la catastrophe humanitaire parce que depuis plus de 30 jours, les gens n'ont plus ni chauffage, ni eau, ni rien», a déclaré Vadim Boïtchenko à l'AFP à Zaporojie (centre), par visioconférence pour raison de sécurité bien qu'il se trouve dans cette ville située à plus de 200 km au nord-ouest de Marioupol.

10h05 | Blinken dénonce une «campagne délibérée pour tuer, torturer, violer» à Boutcha

AFP

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a dénoncé mardi une «campagne délibérée pour tuer, torturer, violer» à Boutcha, ville ukrainienne où ont été découverts des dizaines de cadavres après le retrait de troupes russes.

«Ce que nous avons vu à Boutcha n'est pas l'acte isolé d'une unité dévoyée. C'est une campagne délibérée pour tuer, torturer, violer, commettre des atrocités», a-t-il déclaré avant de s'envoler pour Bruxelles.

«Cela renforce notre détermination et la détermination de pays à travers le monde à s'assurer que d'une façon ou d'une autre, un jour ou l'autre, ceux qui ont commis ces actes soient tenus pour responsables», a-t-il affirmé.

9h33 | Plus de 4,24 millions de réfugiés ukrainiens ont fui leur pays

AFP

Plus de 4,24 millions de réfugiés ukrainiens ont fui leur pays depuis l'invasion ordonnée par le président russe Vladimir Poutine le 24 février, selon les chiffres du Haut commissariat aux réfugiés (HCR).

Le HCR recensait exactement 4 244 595 réfugiés ukrainiens lundi. Ce sont 38 646 de plus que lors du précédent pointage dimanche.

L'Europe n'a pas connu un tel flot de réfugiés depuis la Deuxième Guerre mondiale.

Quelque 90% de ceux qui ont fui l'Ukraine sont des femmes et des enfants, les autorités ukrainiennes n'autorisant pas le départ des hommes en âge de porter les armes.

9h24 | Abramovitch a perdu la moitié de sa fortune en raison de la guerre

EQUESTRIAN-JUMPING-MONACO-PEOPLE

Lors des dernières négociations en Turquie pour tenter de mettre fin à la guerre en Ukraine, un visage familier s'affichait aux côtés des diplomates et représentants des belligérants à Istanbul: celui de l'oligarque russe Roman Abramovitch, le milliardaire président du club de foot de Chelsea. 

9h11 | Le patron de l'OTAN redoute la découverte «d'autres atrocités» commises par les forces Russes en Ukraine

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a dit mardi redouter la découverte «d'autres atrocités» lors de la reprise des territoires contrôlés par les Russes en Ukraine et a dénoncé des «crimes de guerre».

9h00 | «J’ai honte d’être un Occidental»

«J’ai honte d’être un Occidental». Richard Martineau se demande ce matin pourquoi les pays occidentaux se gardent d’intervenir en Ukraine.  

8h52 | Environ 150 diplomates russes expulsés d’Europe en 48 heures

Après la France et l'Allemagne lundi, l'Italie, le Danemark, la Suède et l'Espagne ont à leur tour expulsé mardi des dizaines de diplomates russes, marquant une nouvelle dégradation des relations avec Moscou après la découverte de massacres imputés aux forces russes près de Kiev. 

AFP

8h23 | La Russie se prépare à prendre «le contrôle de l'ensemble» du Donbass, avertit le secrétaire général de l’OTAN

La Russie se renforce pour «prendre le contrôle de l'ensemble du Donbass», dans l'est de l'Ukraine, et réaliser «un pont terrestre avec la Crimée», annexée par Moscou en 2014, a affirmé mardi le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg.

«Nous sommes dans une phase cruciale de la guerre», a-t-il averti au cours d'une conférence de presse à la veille d'une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Alliance.

AFP

7h51 | Environ 150 diplomates russes expulsés d'Europe en 48 heures

Après la France et l'Allemagne lundi, l'Italie, le Danemark, la Suède et l'Espagne ont à leur tour expulsé mardi des dizaines de diplomates russes, marquant une nouvelle dégradation des relations avec Moscou après la découverte de massacres imputés aux forces russes près de Kyïv.

7h41 | Expulsions de diplomates: le Kremlin dénonce le «manque de clairvoyance» européenne

Le Kremlin a dénoncé mardi le «manque de clairvoyance» européenne après l'expulsion d'Europe de plus de 120 diplomates russes en raison de l'offensive russe en Ukraine.

«Nous le regrettons. La réduction des possibilités de communiquer au niveau diplomatique dans ces conditions difficiles" dénote d'un "manque de clairvoyance qui va compliquer davantage la communication (entre la Russie et l'UE, ndlr) nécessaire pour trouver des solutions», a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

7h38 | 41e jour de l'offensive russe en Ukraine : entrevue avec Tetyana Ogarkova

7h31 | Photos satellites, clichés sur place : la version russe des événements à Boutcha mise à mal

Des images satellite publiées lundi par la société américaine Maxar Technologies et l'analyse de photos prises par l'AFP sur place mettent à mal les affirmations russes selon lesquelles les cadavres de personnes en vêtements civils trouvés dans la ville ukrainienne de Boutcha y ont été placés après que les troupes russes ont évacué les lieux.

Les accusations de crimes de guerre et crimes contre l'humanité (bombardements indiscriminés des villes ukrainiennes, enlèvements de civils, viols, tortures, meurtres, etc), qu'elles proviennent des autorités ukrainiennes, des médias ou d'ONG, se sont multipliées depuis l'invasion de l'Ukraine le 24 février par les Russes, qui sont depuis confrontés à une féroce résistance des forces de Kyïv et nient les exactions.

7h27 | Trois nouvelles enquêtes ouvertes en France pour «crimes de guerre»

Le parquet national antiterroriste (Pnat) français a annoncé mardi avoir ouvert trois nouvelles enquêtes pour «crimes de guerre», pour des faits commis au préjudice de ressortissants français en Ukraine depuis l'invasion de la Russie.

7h19 | Réfugiés ukrainiens: aucun enfant ne doit disparaître des radars, exhorte la Commission européenne

La commissaire européenne aux Affaires intérieures Ylva Johansson a appelé mardi les États membres de l'UE à bien enregistrer les enfants arrivant d'Ukraine, qui comptent pour la moitié des réfugiés de ce pays, face aux risques de traite d'être humains.

«Notre priorité c'est l'enregistrement, l'enregistrement, l'enregistrement», a-t-elle martelé devant le Parlement européen réuni en session plénière à Strasbourg.

6h10 | La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen se rendra «cette semaine» à Kyïv

5h50 | Zelensky devant l'ONU après l'onde de choc de Boutcha

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'exprime aujourd'hui devant le Conseil de sécurité de l'ONU.

AFP

5h36 | L'Italie expulse à son tour 30 diplomates russes

L'Italie a décidé d'expulser 30 diplomates russes pour des raisons de «sécurité nationale».

5h35 | L'UE discute de sanctions sur les importations de charbon et pétrole russes

Les 27 pays de l'UE discutent de sanctions sur les importations de charbon et pétrole russes, après la découverte d'un grand nombre de corps dans la région de Kyïv, a indiqué mardi un responsable européen à Luxembourg. 

«Il y a des discussions sur ce qui peut être fait dans le secteur de l'énergie, comme le charbon et le pétrole», a déclaré le commissaire européen au Commerce, Valdis Dombrovskis, avant une réunion des ministres des Finances de l'UE à Luxembourg pour débattre du contenu d'un cinquième paquet de sanctions européennes.

AFP

5h12 | Bombardements sur Kramatorsk, principale ville aux mains de Kyïv dans l'est

Plusieurs bombardements ont touché dans la nuit de lundi à mardi Kramatorsk, grande ville contrôlée par Kyïv dans l'est de l'Ukraine sous la menace d'une offensive des troupes russes. 

Selon un journaliste de l'AFP, ces tirs, probablement de missiles ou de roquettes longue portée, ont notamment détruit une école du centre-ville, voisine d'un bâtiment de la police, vers 3 h heure locale.

AFP

5h11 | Pékin réitère son appel à des pourparlers après les accusations de massacres

Pékin a réitéré son appel à des pourparlers de paix pour résoudre le conflit en Ukraine lors d'un entretien entre les ministres chinois et ukrainien des Affaires étrangères, alors que les forces russes sont accusées d'avoir commis des massacres.

4h56 | Le Danemark va expulser 15 diplomates russes pour espionnage, a annoncé mardi le ministre danois des Affaires étrangères

4h51 | Abramovitch, l'invité surprise des pourparlers russo-ukrainiens

Lors des dernières négociations en Turquie pour tenter de mettre fin à la guerre en Ukraine, un visage familier s'affichait aux côtés des diplomates et représentants des belligérants à Istanbul: celui de l'oligarque russe Roman Abramovitch, le milliardaire président du club de foot de Chelsea.

4h47 | Moscou accuse Kyïv de préparer des «mises en scène» de civils tués

La Russie a accusé mardi les autorités ukrainiennes de préparer des «mises en scène» de civils tués par les forces de Moscou dans plusieurs villes, en pleine indignation internationale après la découverte de cadavres dans la ville de Boutcha.

4h41 | Boutcha: des images satellite américaines semblent réfuter la version russe

Des images satellite publiées lundi par la société américaine Maxar Technologies semblent réfuter les affirmations russes selon lesquelles les cadavres de personnes en vêtements civils trouvés dans la ville ukrainienne de Boutcha y ont été placés après que les troupes russes ont évacué les lieux.

4h08 | À Boutcha, des «Russes brutaux» ont «tiré sur un homme qui allait au supermarché»

«Juste devant mes yeux, ils ont tiré sur un homme qui allait chercher de la nourriture au supermarché»: à Boutcha, Olena a raconté à l'AFP comment des forces russes «brutales», différentes des soldats réguliers, ont semé la terreur dans la ville.

Située à 30 km au nord-ouest du centre-ville de Kiev, la localité a été occupée par l'armée russe dès le 27 février, restant inaccessible pendant plus d'un mois.

4h01 | L'équipe du CICR détenue en Ukraine a été libérée

L'équipe du Comité international de la Croix-Rouge, détenue lundi par la police dans une zone contrôlée par les troupes russes près de Marioupol en Ukraine, «a été libérée dans la nuit», a indiqué mardi un porte-parole du CICR.

1h11 | Le Japon, habituellement très réfractaire à l'accueil de réfugiés, a accueilli mardi 20 Ukrainiens ayant fui la guerre

JAPAN-UKRAINE-RUSSIA-CONFLICT-DIPLOMACY

AFP

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.