/news/world/guerre-en-ukraine

Berlusconi «déçu et peiné» par son ami Poutine

L'ex-premier ministre italien Silvio Berlusconi s'est dit samedi «profondément déçu et peiné par le comportement de Vladimir Poutine», duquel il fut proche mais qui a pris «très grave responsabilité face au monde entier» en attaquant l'Ukraine.

• À lire aussi: Le Canada offre 100 millions de plus pour l’Ukraine

• À lire aussi: Les atrocités à Boutcha ont «entâché de façon permanente» la réputation de Poutine

• À lire aussi: Moscou affirme avoir déjoué l'évacuation des chefs du bataillon Azov

«Je ne peux pas et je ne veux pas non plus cacher que je suis profondément déçu par le comportement de Vladimir Poutine, qui a pris une très grave responsabilité face au monde entier», a-t-il affirmé lors d'une réunion publique à Rome de son parti Forza Italia (droite), qui fait partie de la large coalition soutenant le gouvernement dirigé par Mario Draghi.

«Je l'avais connu il y a une vingtaine d'années et il m'avait toujours semblé être un démocrate et un homme de paix», a poursuivi le milliardaire de 85 ans, qui fut trois fois chef de gouvernement entre 1994 et 2011. M. Berlusconi s'était jusqu'ici abstenu de critiquer publiquement M. Poutine.

Lorsqu'il était au pouvoir, M. Berlusconi avait entretenu des liens d'amitié personnelle avec le président russe, allant jusqu'à l'inviter en vacances dans sa luxueuse villa en Sardaigne.

«Face à l'horreur des massacres de civils à Boutcha et dans d'autres localités, de véritables crimes de guerre, la Russie ne peut nier ses responsabilités», a-t-il encore dénoncé.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.