/news/society

Un premier cas d’influenza aviaire sous enquête au Québec

poules en plein air et poulailler

Photo Adobe Stock

Un possible premier cas d’influenza aviaire hautement pathogène de type H5N1 pourrait avoir été détecté dans un élevage de volaille québécois, a dévoilé l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) lundi. 

Un possible premier cas d’influenza aviaire hautement pathogène de type H5N1 pourrait avoir été détecté dans un élevage de volaille québécois, a dévoilé l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) lundi.

Selon l’ACIA, des cas de cette nouvelle grippe aviaire ont déjà été confirmés en Ontario et dans les Maritimes, mais c’est le premier qui est sous enquête dans la Belle Province.

Les Éleveurs de volailles du Québec, de leur côté, ont précisé que ce premier cas aurait été localisé chez un petit éleveur indépendant comptant moins de 300 oiseaux.

En raison de la petitesse de l’exploitation qui échappe au système de quota, le regroupement d’éleveurs n’a donc pas plus d’informations sur ce premier cas, a souligné Marie-Hélène Jutras, directrice des communications et du Marketing chez Les Éleveurs de volailles, en entrevue avec l’Agence QMI.

Cela dit, la détection d’un possible premier cas d’influenza aviaire en sol québécois inquiète l’organisation.

«C’est sûr qu’on est sur un pied d’alerte. Ça fait plus d’un mois qu’on rappelle les règles de biosécurité à nos éleveurs», a affirmé Mme Jutras en énumérant des mesures de sécurité comme de fait de changer de bottes avant d’entrer dans les élevages ou de bien nettoyer ses installations.

À ce jour, trois oiseaux sauvages morts en raison du virus ont été répertoriés à Saint-Isidore-de-Laprairie et à Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, ainsi qu’à Granby, en Estrie.

Ce virus, jugé peu dangereux pour les oiseaux sauvages, est en revanche très grave pour les volailles domestiques, faisant craindre le pire dans les élevages.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.