/news/politics

Une pente abrupte pour Jean Charest

À cinq mois de l’élection du prochain chef du Parti conservateur du Canada (PCC), la partie est loin d’être gagnée pour Jean Charest.

• À lire aussi: Direction du Parti conservateur: premiers débats prévus en mai

• À lire aussi: Charest veut criminaliser le blocage des chemins de fer

• À lire aussi: L’avenir rouge du parti conservateur

Selon un sondage Léger mené entre le 8 et le 10 avril auprès de 1538 Canadiens, l’ex-premier ministre du Québec est loin derrière son principal adversaire, Pierre Poilievre.

43% des électeurs conservateurs sondés estiment que Poilievre est celui qui aurait les meilleures chances de vaincre les Libéraux, contre 19% pour Charest.

Si on regarde l’ensemble des répondants, peu importe leur allégeance politique, 19% estiment que Poilievre serait le meilleur pour remporter une élection générale, alors que 16% accorderaient leur confiance à Charest.

En entrevue à l’émission de Mario Dumont, jeudi, Jean Charest a tenu à minimiser l’importance de ce coup de sonde.

«Des sondages, j’en ai vus dans ma vie. Je ne suis pas bon dans les sondages. Je suis meilleur dans les élections. Je suis meilleur pour gagner des élections que pour gagner des sondages», affirme le candidat à la direction du PCC.

Pour voir le reportage complet, visionnez la vidéo ci-haut.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.