/news/society

Fin des stores à cordes au Canada

Le simple achat d’un store pourrait devenir plus coûteux et compliqué à compter du 1er mai, puisque Santé Canada va interdire à cette date la vente de tout système à cordes pour le secteur résidentiel.

«Tout ce qui est chaînette, corde de store, ils ont jugé que c’était trop dangereux pour les enfants, pour les étranglements, pour les animaux aussi», a expliqué la gestionnaire de Storeimage, Kathy-Lee Gélinas.

Un décès d’un bambin âgé entre un et trois ans survient en moyenne chaque année au pays en raison de ces cordes.

«À notre idée à nous, c’était quand même assez sécuritaire. Au niveau des chaînettes, parce qu’il y avait de petits connecteurs qui servaient justement à éviter ce genre de problème», a résumé Mme Gélinas.

Il suffit d’à peine 15 secondes pour qu’un bambin prisonnier de ces cordes perde connaissance. Il peut perdre la vie par strangulation en moins de six minutes.

Le but de cette nouvelle mesure est donc de protéger les enfants, mais aura bien des conséquences pour les fabricants.

«En 44 ans, je n’ai jamais entendu qu’un enfant s’était blessé avec nos produits», a lancé Carole Frongillo de SVM à Lévis.

Chez SVM, la principale production est celle de stores vénitiens construits avec des cordes. Les cinq employés à temps plein produisent des milliers de stores du genre par année. Ils pourront tout de même continuer d’en produire pour desservir le secteur commercial uniquement.

«Comme à travers le monde entier, il y a juste le Canada qui est régi par ce règlement-là. Pour d’autres ingénieurs, ce n’est pas intéressant d’essayer de sortir un produit pour adapter ça pour que l’on continue de produire», a analysé la présidente de SVM.

Une décision qui touche aussi l’offre de produits pour les consommateurs.

«On a une dame qui est venue la semaine dernière, elle voulait avoir des stores vénitiens pour le mois de juin parce qu’elle déménage. Quand on lui a expliqué qu’on ne pouvait pas lui faire, elle nous a répondu: "c’est de l’ingérence dans ma vie privée. Je n’ai pas d’enfants. Je veux des vénitiennes"», a raconté Mme Frongillo, qui a dû décliner la demande.

Les consommateurs devront donc se tourner vers des toiles avec une corde de 22 centimètres ou une boucle de 44 centimètres de contour pour éviter qu’un enfant s’étrangle. Sinon, ils devront acheter un système électronique avec une télécommande pour monter et descendre le store.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.